Le championnat du monde d'attelage à quatre chevaux a débuté à Beesd, aux Pays-Bas. Après une première journée marquée par l'inspection vétérinaire et une épreuve de présentation, mercredi, les meneurs sont entrés dans le vif du sujet, hier, avec la première partie des reprises de dressage. Celle de José Riche fut parmi celles-ci.

Le meneur de Mariembourg, qui dispute à Beesd son premier championnat du monde, a entamé la compétition de manière mitigée. Alors qu'il espérait un score de 55 points, il est sorti de piste avec cinq unités de plus. "Je n'étais pas spécialement stressé par l'événement", déclarait-il. "J'ai montré de très belles choses et nous sommes donc tous un peu déçus du résultat. J'ai commis deux ou trois petites fautes mais les juges ont quoté sévèrement. C'est le championnat du monde..."

En l'absence de Félix-Marie Brasseur (ce dernier s'occupe de l'équipe portugaise à Beesd), qui travaille à son retour au plus haut niveau avec ses jeunes chevaux espagnols, José Riche compose l'équipe belge en compagnie de Gert Schrijvers, Eddy Van Dyck et Dirk Stael. "Il faudra attendre le dressage de Gert Schrijvers, ce vendredi, pour savoir ce que peut espérer la Belgique lors de ce Mondial", poursuit José Riche qui attend personnellement beaucoup de la maniabilité, son point fort, dimanche. "J'espère réaliser une bonne maniabilité et apporter mes points à l'équipe. Mais, avant cela, il faudra prioritairement achever le cross. Ce sera difficile... Les obstacles sont très techniques et le parcours très compliqué. Après, il sera encore temps de penser à la maniabilité."

En attendant, de son premier Mondial, José Riche conservera déjà une belle reconnaissance. Mercredi, lors de l'épreuve de présentation, son attelage de Lusitaniens s'est classé en dixième position sur 68 concurrents. "Le championnat du monde débute toujours par une épreuve de présentation où la beauté des chevaux, de la voiture, des personnes, la propreté... sont pris en compte. Il s'agit presque d'un concours de tradition et cette dixième place me fait logiquement très plaisir."