L'Afrique du Sud, décidément bien mal en point, a été battue par l'Italie pour la première fois de son histoire samedi à Florence (20-18).

Pour l'Italie, entraînée depuis cet été par l'Irlandais Conor O'Shea, il s'agit d'une victoire historique puisque les Azzurri n'avaient jamais battu l'un des trois géants de l'hémisphère Sud (Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud).

Les Springboks ont désormais perdu six de leurs sept derniers matches et cette tournée d'hiver vire pour eux au fiasco après une défaite 37-21 face à l'Angleterre, contre laquelle ils ne s'étaient plus inclinés depuis 2006.

L'Italie a elle enfin battu l'une des références du jeu, une semaine après avoir pourtant été balayée par la Nouvelle-Zélande à Rome (68-10). Les Azzurri avaient perdu leurs 12 précédentes rencontres contre l'Afrique du Sud.

"Je suis très fier de cette équipe, ils méritent tout ça. C'est un super groupe. Tout le monde dit que le rugby italien va mal mais j'avais confiance. Je suis très heureux pour eux, mais ce n'est que le début, il y a encore beaucoup à faire", a déclaré O'Shea sur la chaîne italienne DMax.


L'Angleterre écrase comme prévu les îles Fidji

L'Angleterre a remporté samedi sa 12e victoire consécutive en écrasant les îles Fidji (58-15) à Twickenham, et n'a plus que deux chocs à tenir face à l'Argentine et l'Australie pour boucler l'année 2016 invaincue.

La sélection d'Eddie Jones, qui n'a plus perdu depuis son humiliante élimination en phase de poules de la Coupe du monde par l'Australie (13-33), en octobre 2015 dans ce même temple du rugby anglais qu'est Twickenham, a passé neuf essais aux Océaniens, sans traîner.

Au bout de trois minutes, elle en avait déjà inscrit un par Joseph. Après un quart d'heure de jeu, elle avait déjà passé la ligne d'en-but trois fois (Daly à la 8e, le Fidjien d'origine Rokoduguni à la 12e). Et à la demi-heure de jeu, elle menait 31-0 après deux essais supplémentaires d'Harrison (19e) et Launchbury (26e).

Profitant d'un logique relâchement, les Fidjiens réagissaient avec trois essais en un quart d'heure, deux avant la pause (Nadolo, 31e et Nakarawa, 40e) et un au retour des vestiaires (Talebula, 44e) pour revenir à 34-15.

Dans cette rencontre en trois temps, le dernier acte sera anglais avec quatre essais de plus, par Goode (50e), Joseph (56e), Rokoduguni (65e) et Launchbury (70e).