Que l’on se rassure: Lindsey Vonn va beaucoup mieux! La reine annoncée de ces Jeux olympiques, qui a versé dans le mélodrame à deux jours de l’ouverture de la compétition en révélant au monde l’existence d’une blessure au tibia lui causant "la pire douleur que j’aie jamais ressentie", s’est montrée la plus rapide, lundi, lors du seul entraînement qui a pu être mené à bien (et encore, en deux temps!) avant la descente de ce mercredi, la seconde séance ayant été annulée hier.

Quoi qu’elle en dise, l’Américaine reste donc la grande favorite de cette épreuve de vitesse qui l’a vue triompher à cinq reprises en six courses de Coupe du Monde cette saison - Maria Riesch a réussi à s’imposer fin janvier à Saint-Moritz - et dont elle détient le Globe de Cristal.

Le plus grand danger réside peut-être, pour la skieuse du Minnesota, dans les aspérités du terrain dont elle a fait la connaissance à l’entraînement.

"Je n’ai jamais skié sur une piste dans un tel état", a expliqué la double championne du monde. "Le dernier saut m’a fait souffrir, ce n’était pas idéal pour mon tibia. Sur cette piste, il faut se battre de haut en bas mais sans prendre aucun plaisir. C’est juste inskiable "

Si cet avis était partagé lundi par l’ensemble des concurrentes, la manière dont Lindsey Vonn s’est présentée en victime, comme pour mieux se dédouaner en cas de contre-performance à venir, n’a pas eu l’heur de plaire à ses rivales. Même sa grande amie, Maria Riesch, s’est autorisé un commentaire qui en disait long.

"Lorsque vous descendez une pente à toute vitesse, la douleur, on l’oublie. On prend un anti-douleur pour ça", a déclaré l’Allemande. "J’ai eu une blessure similaire. Ça fait mal, mais je crois que ce n’est pas quelque chose qui va l’empêcher de briller."

La Suédoise Anja Pärson, qui possède une longue expérience des grands rendez-vous, refusait pour sa part d’entrer dans le petit jeu de son adversaire: "Je l’ai vue sur les skis et cela me fait penser qu’elle est en bonne santé", a-t-elle simplement affirmé.

Les feux semblent donc au vert pour Lindsey Vonn qui, si elle se satisferait déjà d’une médaille, doit fondre sur l’or!