Charline Van Snick a été suspendue 2 ans par la Fédération internationale de judo (IJF) suite à son contrôle positif à la cocaïne lors des Mondiaux de Rio en août dernier, rapporte le site du groupe Sudpresse, vendredi.

D'après la RTBF, la judokate a confirmé l'information, mais n'a pas voulu réagir plus amplement, ajoutant jusqu'un recours au TAS, le Tribunal Arbitral du Sport, était envisagé.

Charline Van Snick et son avocat, Maître Flagothier, s'étaient rendus à Budapest, au siège de l'IJF, pour présenter leur défense devant la Commission médicale le 14 décembre dernier.