N°4 mondial en -63 kg, le Belge s’est imposé en finale au Croate Brecic, n°3. De très bon augure pour les Jeux de Tokyo...

Très attendue, la quatrième et dernière finale de ce vendredi, journée initiale des Championnats d’Europe, à Bari, opposait logiquement les deux premières têtes de série, à savoir le Croate Brecic, n°3 mondial, et le Belge Jaouad Achab, n°4. Et elle a tenu toutes ses promesses ! D’autant qu’elle a sacré notre compatriote, vainqueur sur le score sans appel de 19-12. Après un premier round prudent clôturé sur la marque de 2-2, Jaouad s’est imposé grâce, surtout, à ses coups de poings.

Menant 13-7 à l’issue du deuxième round, il a parfaitement maîtrisé son adversaire dans le troisième avec, notamment, deux appels à la vidéo pour valider ses coups ou annihiler ceux, prétendument valables, de son adversaire. Après le bronze au Mondial, en mai, à Manchester, le voilà champion d’Europe !

Exempté du premier tour, vu son statut de n°4 mondial et tête de série n°2, Jaouad Achab a aisément écarté un premier adversaire, combattant sous la bannière de la Fédé européenne, Seyedehsan Naghibzadeh, sur le score de 25-10, avec des marques intermédiaires de 11-2 après le premier round et de 19-8 après le deuxième. Autrement dit, une excellente entrée en matière pour notre compatriote…

Arrivé en quarts de finale, Jaouad retrouvait le Turc Kavurat, n°12 mondial. Un sérieux client… Et ce combat fut beaucoup moins engagé que le précédent. Prudents, voire méfiants, les deux taekwondoïstes cherchèrent à marquer sans trop s’exposer, ce qui se traduit au marquoir qui afficha 2-1, puis 5-2, en faveur du Belge à l’issue des deux premiers rounds. Obligé de se découvrir, le Turc s’exposa, alors, aux coups de poings et de pieds de Jaouad Achab qui, de 6-4, s’envola à 11-5 et même 14-5 grâce à une frappe à la tête. Ce dernier round fut particulièrement tendu, le Turc jetant toutes ses forces dans la bataille, parfois à la limite dans sa manière de bousculer notre médaille de bronze mondial. Mais, menant sur le score de 16-5, suite à deux pénalités, Jaouad Achab laissa passer l’orage, malgré la véritable charge de son adversaire, lequel revint à 16-9 et, finalement, à 18-11. Du bon boulot !

Au stade des demi-finales, notre compatriote fut opposé à l’Espagnol Caballero, n°6 dans la hiérarchie mondiale. Et le face-à-face fut très serré, mais mené intelligemment par Jaouad Achab contre cet adversaire plus grand que lui, cherchant sans cesse à placer un coup de pied à le tête. Après 3-2 et 4-3, au terme des deux premiers rounds, en faveur du Belge, celui-ci parvint à s’échapper à 7-3 avant que son rival ne frappe par deux fois. Un coup de poing au thorax et… un autre, de pied, à la tête lui permirent d’égaliser à 7-7. Mais Jaouad eut le dernier mot : 8-7. Place à la finale tant attendue face au Croate Brecic, dont on connaît l’heureuse issue…