Arrivée pile à l’heure au rendez-vous, Tia Hellebaut était vraiment relax à la veille de son entrée en lice, ce vendredi, en qualifications de la hauteur. À ses côtés, Hannelore Desmet, 1,67 m, semblait toute petite. Il est vrai que Tia, elle, mesure 1,82 m ! Mais Hannelore n’était pas plus stressée que son aînée après s’être qualifiée, à la dernière minute et à la surprise générale, pour ces Championnats d’Europe.

Au contraire, elle savourait le fait de côtoyer la championne olympique en titre. "J’espère pouvoir apprendre à ses côtés " souffla-t-elle. "Pas de problème !" enchaîna Tia. Souriante, celle-ci prend énormément de plaisir à se retrouver là, au sein de la délégation belge, mais aussi dans ce monde de l’athlétisme qu’elle apprécie tant. "Je n’ai pourtant pas encore rencontré d’autres sauteuses ici. Mais je ne m’inquiète pas Je serai contente de les retrouver, pour la plupart "

Sa manière de dire "pour la plupart" en dit long sur sa pensée. Nul n’ignore qu’un contentieux existe entre notre compatriote et Blanka Vlasic, la Croate ayant accusé Tia de l’avoir écartée du meeting de Madrid. "Les organisateurs m’avaient choisie et non Blanka ! Je n’y peux rien Ceci dit, Vlasic aime jouer la diva. Mais peu importe ! Je suis concentrée sur ma tâche et ce n’est déjà pas si mal. A propos de ces qualifications, il va de soi que franchir 1,92 m ne devrait pas me poser de problème. Sans quoi Je vais donc veiller à m’économiser en prévision de la finale de dimanche. Mais je ne vais pas trop réfléchir non plus. Je suis ici pour prendre du plaisir et, comme je l’ai déjà affirmé à plusieurs reprises, pas pour défendre mon titre !"

Il n’empêche, treize mois après la naissance de sa fille, Lotte, Tia a retrouvé la ligne après avoir suivi un régime draconien, à base de fruits et de légumes. "Je pèse actuellement 61,5 kg, ce qui est encore un kilo et demi de plus qu’en 2008, à Pékin. Vous savez, lorsque j’ai repris l’entraînement début octobre, il n’entrait pas dans mes intentions de disputer une compétition en 2010. Mais, les excellentes sensations à l’entraînement m’ont donné l’envie de voir ce dont j’étais encore capable. Je me suis alignée à Madrid et à Heusden, deux concours dont j’ai été assez satisfaite puisque j’y ai franchi 1,95 m. Mon objectif sera donc d’améliorer cette performance et peut-être d’approcher la barre toujours mythique des 2,00 m."

Non loin d’elle, Wim Vandeven, son compagnon et entraîneur, sourit. Il sait pertinemment qu’en approchant les 2,00 m, Tia ne sera pas loin du podium européen.