Le golfeur américain Tiger Woods ne se contente plus d’enrichir le livre des records, il invente de nouveaux mots pour le vocabulaire de son sport, comme le «Tiger Chelem », soit le Grand Chelem sur deux saisons.

Tiger Woods, l’homme qui bouscule les superlatifs, a réalisé cet exploit inédit en remportant, le 8 avril 2001, à Augusta (Géorgie/USA), son quatrième tournoi majeur d’affilée.

A 25 ans, il est devenu le premier joueur de l’Histoire à gagner les quatre principaux tournois de golf du monde: Open des Etats-Unis, Open britannique et Championnat PGA en 2000 et le Masters en 2001.

Cet exploit a permis à Tiger Woods de figurer à la deuxième place du classement aux gains de l’année 2001 pour les sports individuels, derrière son compatriote Jeff Gordon, pilote du championnat automobile NASCAR, selon une étude du quotidien américain USA Today.

Gordon a empoché 6.649.076 dollars (près de 7,5 M EUR) au terme d’une saison NASCAR (stock-car) durant laquelle il a remporté six courses pour un total de 19 places dans les 5 premiers en 36 courses disputées.

Woods pointe à près d’un million de dollars (5.687.777 dollars soit 6,4 M EUR) en 19 tournois disputés, durant lesquels il s’est imposé à cinq reprises pour terminer la saison PGA au sommet du classement aux gains. Ces gains ne comprennent ni les bonus prévus en fin d’année ni l’argent provenant des contrats publicitaires.

Accomplissement

Bien évidemment, Tiger Woods n’a pas réalisé le Grand Chelem au sens propre (4 tournois majeurs dans la même saison), mais son exploit n’en demeure pas moins une première qu’on peut qualifier de «Tiger Chelem », à battre.

«C’est probablement l’accomplissement majeur de notre sport. Je suis très fier de l’avoir réalisé dans ma brève carrière. C’était amusant, ardu, mais extrêmement satisfaisant », affirmait après coup le champion.

Même si le reste de l’année 2001 ne fut pas favorable à Woods, le Sud-africain Retief Goosen, peu connu aux Etats-Unis, gagnant l’US Open, l’Américain David Duval enlevant l’Open britannique et l’Américain David Toms le Championnat PGA.

Mais Woods peut se vanter d’être le seul à avoir remporté les quatre tournois majeurs sur deux années et d’être l’incontestable N.1 mondial devant ses compatriotes Phil Mickelson et David Duval.