Tiger Woods a choisi la voie de la sagesse. Dimanche, en marge des championnats du monde de Match-Play qu'il a remporté à Carlsbad (Californie), il a annoncé qu'il ne se rendrait pas dans les Emirats arabes unis pour disputer le tournoi de Dubaï, épreuve du circuit européen qui débute ce jeudi. Et ce en raison bien évidemment d'une éventuelle attaque américaine en Irak. «Les organisateurs ont offert le maximum de garanties de sécurité pour ce voyage. Cependant, au vu des événements à venir, j'ai pensé qu'il serait plus prudent d'éviter des voyages internationaux», a déclaré Woods, qui fait ainsi l'impasse sur sa prime d'entrée colossale de deux millions de dollars! Le numéro un mondial a cependant affirmé qu'il serait présent sur le tournoi en 2004.

Outre le forfait de Woods, le tournoi de Dubaï, qui enregistre sa plus riche dotation en 14 ans (près de 1,8 million d'euros), devra se passer de l'Espagnol Severiano Ballesteros, de l'Anglais Mark James, président du comité des joueurs, et du jeune Australien Adam Scott, qui se sont également retirés du Masters du Qatar (13-16 mars), tout comme l'Ecossais Colin Montgomerie. Le Sud-Africain Ernie Els, particulièrement brillant depuis le début de la saison même s'il fut éliminé de manière surprenante au premier tour des Mondiaux de Match-Play, devrait pour sa part être sur les greens de Dubaï dès jeudi, où 150 golfeurs sont attendus.

Dont le Zoutois Nicolas Vanhootegem et le Waterlootois Nicolas Colsaerts, qui retrouvent le circuit européen après respectivement trois et cinq semaines d'interruption.

© Les Sports 2003