ÉCLAIRAGE

Le suspense qui tenait en haleine le monde du golf en ce début de saison a connu son épilogue. L'Américain Tiger Woods a annoncé qu'il effectuera sa rentrée cette semaine à l'Open de San Diego (Californie), lors de l'épreuve Buick Invitational du circuit américain PGA.

Après avoir manqué les cinq premiers tournois de l'année à la suite de son opération au genou gauche le 12 décembre dernier, le numéro un mondial incontesté depuis 1998, vainqueur de six tournois dont deux Majors en 2002 (Masters et Us Open) était apparemment avide de revenir sur les greens le plus rapidement possible. Pourtant, sa domination au faîte de la hiérarchie mondiale est toujours loin d'être menacée, malgré le début de saison tonitruant de son dauphin, le Sud-Africain Ernie Els (trois victoires et une deuxième place en quatre tournois disputés!). Els doit en effet, selon les premières estimations, gagner encore quatre tournois (dont le Masters) dans les trois mois à venir, afin de menacer le trône d'un roi Woods qui n'aurait marqué quant à lui aucun point dans le même temps!

«Je n'ai aucune crainte. Les choses s'arrangent plutôt bien. J'ai pris l'habitude d'avoir des séances complètes d'entraînement et je suis très content d'être déjà de retour...» commentait Tiger Woods sur son site Internet, après avoir joué, en compagnie de son père, son premier dix-huit trous depuis deux mois et rentré une carte de... 65!

Motivation extrême

«Mais mon premier test réel se déroulera à San Diego, où je verrai comment mon genou tient dans un rythme de compétition».

Vainqueur en 1999 et ayant toujours terminé dans les cinq premiers de l'épreuve californienne, Woods aura en tout cas l'occasion de faire taire ses principaux rivaux.

Il est vrai que ses statistiques restent édifiantes. À commencer par ses 34 succès remportés depuis le début de sa carrière sur le PGA Tour, mais aussi les... 96 cuts passés d'affilée dans une série toujours en cours. Soit à 18 longueurs du record détenu par Byron Nelson. Il y a un an, sur le parcours de Torrey Pines de San Diego, Woods a réussi, lors du second tour, un putt de cinq pieds pour un birdie sur le trou 18, sans quoi il ne franchissait pas le cut. Ce qui ne l'empêcha pas de terminer cinquième!

«La mesure réelle des performances se situe cependant au niveau des gains. C'est d'ailleurs ce qui me pousse à revenir au plus haut niveau. Je n'ai plus joué mon meilleur golf depuis deux ans, je suis dès lors vraiment excité à l'idée de retrouver toutes mes sensations.»

Par le passé, le Tiger a déjà démontré qu'il était directement dans le coup après une interruption de quatre ou cinq semaines. «J'ai toujours débuté une épreuve avec comme objectif de la remporter. Cependant, je suis réaliste. Je n'ai plus joué depuis deux mois, et mon physique n'est probablement pas encore à 100pc.»

En attendant, il va se mettre dès maintenant à la chasse d'Ernie Els, qui a déjà engrangé 1 800 000$ après avoir remporté les deux premiers tournois de la saison sur le PGA Tour. Sa quête d'un cinquième titre consécutif au classement des gains est à ce prix...

© Les Sports 2003