Quelles leçons retirez-vous de votre semaine de Qualifying School en Catalogne?

Après les deux premiers tours, j'y croyais dur comme fer. J'avais toutes les raisons d'être confiant, puisque j'occupais une place dans le top 20 avec deux cartes moyennes de 76 et 71 sur ce par 72, alors que mon putting n'était pas bon. Il suffisait dès lors d'arranger ce problème pour assurer une place parmi les 33 premiers de l'épreuve, me permettant d'être qualifié pour le dernier tour de la Qualifying School (le joueur de 24 ans du Royal Golf Club du Hainaut rejoignait alors l'Anversois Didier de Vooght du côté des parcours espagnols de Sals et Emporda, où se déroulent les six derniers tours des qualifications à partir de ce vendredi 15 novembre, NdlR). Malheureusement, non seulement je ne me suis pas amélioré au putting durant le week-end, mais j'ai perdu également mon drive. Ce qui ne pardonne pas sur des fairways assez étroits bordés de nombreux pins, comme en attestent mes deux dernières cartes de 77 et 79...

Quel est votre programme pour la prochaine saison?

Je dois encore faire le point cette semaine, notamment au niveau de mon budget. J'espère néanmoins jouer cinq ou six tournois sur le Challenge Tour via invitation. J'évoluerai également sans doute sur l'EPD Tour, avant de recommencer les Qualifying School fin de l'année prochaine. Je continue en tout cas à me concentrer sur ma carrière. Donner des cours ne m'intéresse pas (...). Lors de ma première saison professionnelle, j'estime en tout cas que j'ai déjà appris énormément. Si mon niveau technique est correct et suffisant afin de faire des performances à haut niveau, c'est surtout au niveau mental que je dois nettement progresser. Je dois encore apprendre à gérer la pression pendant quatre jours d'affilée, mais aussi gérer ma saison de manière optimale. Soit alterner au mieux les périodes de compétition, d'entraînement et de repos, afin d'être au Top tant physiquement que mentalement lors de mes tournois les plus importants que j'aurai bien ciblé auparavant.

Etes-vous confiant pour la suite des événements?

En golf, tout peut aller très vite. Il suffit de réaliser l'une ou l'autre performance lors de mes principaux tournois pour que tout s'enchaîne. Si je n'y croyais pas, je ne continuerais pas...

© Les Sports 2002