L'Américain Tyson Gay, l'homme le plus rapide sur 100 m cette année (9.75), a avoué avoir subi un contrôle antidopage positif hors-compétition en mai dernier, rapportent plusieurs media dimanche. Il ne disputera pas les championnats du monde, qui auront lieu du 10 au 18 août à Moscou. 

L'analyse de l'échantillon B n'a pas encore été effectuée, selon Tyson Gay, qui a été informé vendredi par l'Agence antidopage américaine (USADA). Tyson Gay, 30 ans, champion du monde du 100 m en 2007 à Osaka, avait signé la MPM 2013 sur l'hectomètre le 22 juin dernier à Des Moines lors des championnats des Etats-Unis, qui servaient aussi de sélections US pour les Mondiaux de Moscou, où Gay devait être un des rivaux du champion olympique Usain Bolt.

Cela ne sera pas le cas, Gay ayant renoncé au voyage en Russie à la suite de son contrôle positif à une substance encore inconnue.

Asafa Powell jugé positif également

Asafa Powell, ancien recordman du monde du 100 m, a affirmé dimanche qu'il avait été contrôlé positif à un produit dopant fin juin lors des sélections jamaïcaines pour les Mondiaux de Moscou (10-18 août), auxquels il ne participera pas. Le Jamaïcain de 30 ans, champion olympique du relais 4x100 m en 2008, a dit avoir été contrôlé à un produit stimulant (oxilofrine), apparenté à l'éphédrine, qu'il a ingéré involontairement.

"Je veux assurer ma famille, mes amis et mes fans que je n'ai jamais volontairement pris des produits interdits. Je ne suis pas et je n'ai jamais été un tricheur. Mon erreur n'est pas d'avoir triché mais de ne pas avoir été plus vigilant", a dit Powell, qui est le 4e homme le plus rapide de l'histoire sur la ligne droite avec ses 9 sec 72 (septembre 2008). "Une enquête a été lancée par mon encadrement pour savoir comment ce produit est entré dans mon corps", a-t-il ajouté dans un communiqué. "Je suis complètement dévasté par cette situation. 

Au plan professionnel, je ne peux pas participer aux Mondiaux (pour lesquels il ne s'était pas qualifié à titre individuel) et au plan personnel, le coût est encore plus grand", a-t-il encore écrit. Cette annonce intervient le même jour que la révélation de son propre contrôle positif par l'Américain Tyson Gay, qui est le deuxième plus rapide de tous les temps sur 100 m (9.69, à égalité avec le Jamaïcain Yohan Blake). 

Powell fait partie d'un groupe de cinq athlètes jamaïcains, dont trois sprinteurs, contrôlés positifs lors des sélections nationales à Kingston. Sherone Simpson, vice-championne olympique du 100 m en 2008, a aussi reconnu dimanche dans un communiqué qu'elle faisait partie du lot. Selon le quotidien britannique The Daily Telegraph, le troisième sprinteur en question serait Nesta Carter, médaillé d'or olympique du relais 4x100 m en 2008 en 2012 aux côtes d'Usain Bolt. 

Selon le quotidien jamaïcain The Gleaner, qui a le premier révélé les cinq contrôles positifs sans donner de nom, les sprinteurs auraient pu ingérer la substance interdite en consommant un complément alimentaire nouvellement introduits au sein de leur groupe d'entraînement. Powell, Carter et Simpson s'entraînement ensemble au sein du groupe MVP Track Club en Jamaïque, sous les ordres de Stephen Francis.