C’est une première dans l’histoire de la gymnastique belge ! L’équipe féminine composée d’Axelle Klinckaert, Senna Deriks, Laura Waem, Julie Croket, Gaelle Mys et Rune Hermans a réussi, ce dimanche (dans la nuit de dimanche à lundi en Belgique), à décrocher l’un des tout derniers tickets pour les JO lors de l’Olympic Test Event.

Bien sûr, on les savait capables de réaliser cet exploit, presque annoncé, mais encore fallait-il gérer la pression et ne commettre aucune erreur. Menichellis, salto, vrilles et lâchers de barres : l’exécution a été excellente et c’est finalement avec un total de 221,438 pts que la Team Belgym a remporté la médaille de bronze et donc sa qualification pour les Jeux de cet été.

Axelle Klinkaert a obtenu une note de 55.932, Laura Waem 55.075, Rune Hermans 54.099, Julie Croket 53.399, Gaelle Mys 41.366 et Senna Deriks 14.333. "C’est un succès magnifique", explique Sylvie Ronsse, Directrice générale de la Fédération francophone. "Cette réussite va rebooster la gymnastique et son image. C’est un travail sur plusieurs années et les filles peuvent être très fières de ce qu’elles ont réalisé. Il faut s’en donner les moyens et elles l’ont fait !"

Equipe remaniée

Pour les Jeux, l’équipe ne sera pas tout à fait la même. Le déroulement de la compétition sera différent du Test Event avec des équipes qui partiront sur une composition de cinq membres (et non six comme au Test), quatre gymnastes à chaque agrès et les trois meilleures notes seulement seront comptabilisées.

Les Etats-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne, la Chine, l’Italie, le Japon, le Canada et les Pays-Bas étaient les huit pays qui s’étaient déjà qualifiés lors des Mondiaux de Glasgow. Avec le Brésil, l’Allemagne et la France, la Belgique aura donc un sacré challenge devant elle.

"On a toujours des chances d’encore gagner quelques places", reconnaît Sylvie Ronsse. "Mais c’est vrai que face à de telles délégations, je pense tout de même qu’il sera difficile d’atteindre le Top 8 cette année."

La grande absente de ces Jeux sera donc l’équipe roumaine, passée à côté de sa compétition. "Ce dimanche, c’était un mauvais jour pour nous", a indiqué Catalina Ponor, très déçue.