Hier après-midi, Les Australiens et les Néo-Zélandais ont rejoint les Sud-Africains en quarts de finale de la Coupe du Monde, et ce, avant même la dernière journée de la première phase. Vous dire que nous sommes surpris relèverait de la pure fantaisie mais apprécions tout de même que les joueurs alignés par les trois mentors de ces ogres aient, quelque fois - pas très souvent, admettons-le -, montré des signes de faiblesses, commettant ça et là des erreurs dans les choix de jeu, prouvant qu'ils restaient avant tout des humains...

Cela dit, tant les "Aussies" que les "Blacks" ont réussi le carton plein depuis le début du tournoi : trois victoires agrémentées du point de bonus offensif, avec au passage des succès probants contre les adversaires européens présumés les plus dangereux. Les "Springboks" ont, quant à eux, laissé échapper un bonus offensif dans cette phase de poules. C'était contre l'Angleterre, championne du monde en titre, tout de même renvoyée à ses chères études 36-0. Australiens et Néo-Zélandais affrontaient des adversaires comptant également deux victoires en deux matches. Les "Wallabies" se sont tranquillement débarrassés des Fidji 55-12, avec sept essais à la clé. Les "All Blacks" ont dominé l'Écosse à Murrayfield sans forcer leur talent (0-40), avec six essais marqués. L'ailier Doug Howlett a profité de l'occasion pour inscrire un doublé et porter le record d'essais marqués sous le maillot à la fougère à 48.

Le Sud dans un fauteuil

Signe de l'impuissance actuelle des Européens face à la domination des équipes du Tri-Nations, l'Écosse avait aligné une équipe de remplaçants pour son match à domicile contre la Nouvelle-Zélande. Partis vaincus avant même d'avoir joué, les Écossais avaient déjà en tête leur duel contre l'Italie lors de la dernière journée. Pendant que les nations du Sud passeront un dernier week-end tranquille avant les quarts, les équipes du "Six Nations" vont devoir lutter vendredi, samedi et dimanche pour sortir de la phase de poules.

Outre le duel entre Écosse et Italie, le pays de Galles va devoir écarter les Fidji et l'Angleterre sera menacée par les Tonga, qui ont fait trembler les "Springboks" samedi dans la poule A. La France, dans la poule D, a toutes les chances de se qualifier face à la Géorgie mais son sort dépendra également de l'issue du match Argentine-Irlande. Or, en cas de deuxième place, les "Bleus" auront probablement l'obligation de battre successivement les trois équipes du "Tri-Nations" pour décrocher le titre mondial.