A défaut de WRC, la bataille entre les voitures du Groupe N et celles de la catégorie Super 1600 s'annonce somptueuse sur les spéciales du Condroz traditionnellement boueuses, recouvertes de feuilles mortes et de jus de betteraves.

A la veille de la manche de clôture du championnat de Belgique, impossible d'émettre un pronostic fiable. Alors que les dernières années, la lutte pour la victoire opposait deux, trois voire, lors des meilleures éditions, quatre grosses autos, ce week-end les prétendants à la victoire absolue seront une bonne douzaine.

Pour mieux apprécier les seules voitures autorisées par le règlement de la Coupe européenne dont fait partie l'épreuve hutoise, il faudra changer ses habitudes, rechercher les endroits plus rapides, plus glissants, mais, attention, plus dangereux aussi.

La météo jouera un rôle d'arbitre déterminant entre les Production à tractions intégrales et les Super 1600 à seulement deux roues motrices. Les piégeuses spéciales de la partie Condro z étant plus nombreuses que les autoroutes plus propres de Hesbaye, on voit dès lors mal comment les Clio de la référence Larry Cols, du Français Manu Guigou et du revenant (sur une auto de pointe) Kris Princen pourront jouer autre chose que la victoire... de catégorie et le titre constructeurs face à la Fiat Punto du champion 2004 Bernd Casier et la Citroën C 2 de Bruno Thiry.

Du côté des pilotes du Groupe N par contre, on assistera à une bagarre à armes -quasi- égales entre les Mitsubishi Lancer Evo 7 et 8 (la différence est infime) de Chris Van Woensel, Xavier Bouche, Patrick Snijers, Pascal Gaban, Pieter Tsjoen, Bob Colsoul, Timothy Van Parijs voire Dominique Jullien, Olivier Cartelle, le Hollandais Van Hoof ou le Tchèque Lizka et les Subaru Impreza WRX du revenant Renaud Verreydt et du Danois Jensen.

Avouez que, côté pilotes, le plateau a plutôt fière allure. D'autant que l'on peut encore ajouter les noms de Marc Duez ou de Cédric Verhees avec leur VW Polo Super 1600, la Saxo de Collard, l'Opel de Bodson, la Clio du Hollandais De Winkel et celle (Groupe N) de Jean-Pierre Van de Wauwer, sans oublier l'Astra 2 litres Kit Car de Stéphane Lhonnay priant pour que les routes soient les plus sèches possible afin, pourquoi pas?, de créer l'une des bonnes surprises de ce Condroz qui devrait nous en réserver quelques-unes.

© Les Sports 2004