Un sans-faute pour Mons et Monari

Omnisports

Christian Simonart

Publié le

MONS C'est le Grand Prix du jumping international qui est venu clôturer en beauté la 24 éme édition du Festival équestre de Mons, hier, en fin d'après-midi. Organisée sur le site de l'Hippodrome de Wallonie, à Ghlin, l'épreuve a assurément répondu à l'attente des nombreux spectateurs qui avaient bravé la chaleur afin d'encourager les cavaliers belges face à l'impressionnante délégation étrangère représentée par dix nations différentes.

Emmenés par Bert Prouvé (Un Ami) et Perry Geryl (Palermo) qui ont tous les deux représentés la Belgique cette année dans la Coupe des nations, les Belges avaient donc fort à faire pour inscrire leur nom à un CSI 2 étoiles qui n'en était qu'à sa deuxième édition. Néanmoins, Adeline Lefevre (Atilas d'Autan), Xavier Van Melckenbeke (Oriflamme d'Houtveld) et Yves Vilain (Ozone de l'Héribus CH) parvenaient à s'extirper du parcours initial monté par Eugène Mathy. «Il s'agissait d'un parcours classique en rapport avec la qualité des cavaliers présents. Un niveau de difficulté normal avec un triple, un double et un bidet, le tout sur une hauteur d'1m45 », soulignait le chef de piste.

Cinq combinaisons parvenaient à se qualifier pour le barrage. Outre nos trois compatriotes, l'Italien Paolo Monari (Prime Tiger) et le Brésilien Guilherme Mattar (Veto de Laubry)... Première à s'élancer, Adeline Lefevre manquait de peu le sans-faute mais prenait finalement la troisième place du général.

Xavier Van Melckenbeke réussissait, lui, le premier parcours sans-faute sur un chrono de 46 secondes que Paolo Monari améliorait directement de cinq secondes. Le cavalier italien pouvait attendre les deux derniers passages avec sérénité. Il ne sera d'ailleurs jamais inquiété par Guilherme Mattar et Yves Vilain qui voyaient leur parcours sanctionné de huit points.

Installé aux Ecuries d'Ecaussines depuis un mois et demi, Paolo Monari savourait son succès. «Je suis évidemment très content. Le parcours était assez technique tandis que la concurrence était relevée, déclarait le vainqueur dans un français impeccable. Je me suis installé chez Christophe Ameeuw et je compte rester en Belgique pour de bon. La mentalité n'est pas toujours facile en Italie...»

Installée au troisième rang derrière Monari et Van Melckenbeke, Adeline Lefevre repartait, elle, avec le prix de la meilleure amazone du concours international. La Française Emmanuelle Mille remportait le prix de la meilleure amazone étrangère.

du jumping international qui clôturait le festival équestre de Mons. (Ch.S.)

© Les Sports 2006

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous