Un peu à l'instar de ce qui se passe en tennis, notre pays connaît une génération exceptionnelle.

Deux tireurs, l'épéiste Yoeri Van Laecke et le fleurettiste Cédric Gohy font partie du top 10 mondial dans leur catégorie respective, tandis que l'équipe de fleuret est actuellement classée sixième par la Fédération internationale et cinquième au classement spécifique en vue des Jeux olympiques.

L'an dernier, aux Mondiaux de Lisbonne, l'équipe masculine à l'épée avait causé une petite surprise en terminant huitième alors qu'elle n'avait été mise sur pied que depuis dix mois. Pourtant, les deux ligues communautaires ne peuvent puiser dans un vivier très important. Du côté francophone par exemple, on ne compte que 1600 affiliés (en progrès pourtant de 60 pc en moins de sept ans) répartis en 33 clubs alors que le Vlaamse Schermbond est encore plus réduite, avec 770 membres et 19 cercles.

En Belgique, 70pc des inscrits se tournent vers l'épée, considérée comme la plus facile à assimiler, puisqu'aucune convention ne la régit. Le premier qui touche reçoit le point. Le fleuret est surtout pratiqué au sud du pays et dans le club Hasseltois de Herckenrode. Quant au sabre, il est le parent pauvre, n'étant pratiqué de manière soutenue que dans la Confrérie Saint-Michel de Gand, le plus vieux cercle d'escrime au monde, et même le plus ancien club sportif, fondé en 1613.

L'heure de la moisson?

Le développement de l'escrime en Belgique ces dix dernières années est en grande partie dû à l'arrivée à la tête de la Fédération belge et de la LFCEB d'Alexandre Walnier qui a professionnalisé les structures. Cela s'est rapidement traduit par l'engagement d'un directeur technique, Jean Colot, dont le travail avec les fleurettistes francophones rapporte désormais ses fruits. Leur premier coup d'éclat eut lieu en juillet 2001, à l'Euro de Coblence. Vainqueurs de la Russie et de la France, entre autres, Cédric Gohy, Marc Pichon, Jean-Baptiste Vanelshander et Pierre Halut étaient défaits de toute justesse en finale par l'Allemagne. Il s'agissait de la première médaille décrochée par une équipe belge dans un grand championnat depuis 50 ans.

© Les Sports 2003