Après une année 2013 très éprouvante sur le plan personnel, Bodel Miller est devenu le skieur le plus âgé à décrocher une médaille lors des Jeux Olympiques d'hiver. "Je ne suis pas quelqu'un qui m'attarde sur ce genre de statistiques. Mais quand, parfois, je pense à l'ensemble de ma carrière et à ces grands coureurs que j'ai pu approcher, je ressens de la fierté" , admet-il.

Très ému par sa performance à son arrivée, les questions de Christin Cooper, journaliste de NBC qui n'a pas fait preuve de beaucoup de tact, ont fait craquer l'Américain. Apparemment peu au courant de l'année noire qu'a vécue Bode Miller, la journaliste se questionne sur ce qu'il se passe dans la tête du skieur après sa troisième place dans le super-G. "Je pense à plein de choses, évidemment. Cela a été un long combat pour arriver ici, et ce fut une année difficile ", répond le sextuple médaillé olympique. Une question qui a touché le skieur à tel point qu'il n'a plus été en mesure de répondre par la suite.

En avril 2013, le skieur a perdu son frère Chelone, décédé à 29 ans d'une crise d'épilepsie. Un drame qui s'ajoute au fait que sa femme avait déjà fait une fausse couche quelques mois plus tôt et qu'il a récemment perdu la garde son fils, Nathaniel. Sans oublier sa blessure au genou qui l'a privé de l'ensemble de la saison dernière.

Christin Cooper a été violemment critiquée sur les réseaux sociaux pour son manque de tact à l'interview. Toutefois, Bode Miller a tenu à défendre la journaliste. " J'apprécie le fait que tout le monde me soutienne. Mais soyez gentils avec Christin Cooper, l'émotion était très intense et ce n'était pas entièrement de sa faute.  Mes émotions étaient à fleur de peau, elle a posé les questions que n'importe quel journaliste aurait posées, insister fait partie du métier, elle n'avait pas l'intention de me faire de la peine. "