Engagée pour la première fois dans sa nouvelle catégorie, ce vendredi, à Tokyo, Charline Van Snick s'est inclinée, de justesse, en finale pour la médaille de bronze face à la jeune Japonaise Tatsukawa. 

Pour ses débuts sur la scène internationale en -52 kg, Charline n'a pas démérité tout au long de cette journée. Au premier tour, la Liégeoise de 26 ans a, ainsi, battu la Chinoise Chen, n°46 mondial et victorieuse, mi-novembre, à Qingdao (Chine). Mais elle s'est, ensuite, inclinée face à la Japonaise Tsunoda, futur vainqueur de ce prestigieux Grand Chelem. 

En repêchages, Charline Van Snick s'est, alors, débarrassée de la Sud-Coréenne Ha pour avoir le droit de défier Tatsukawa et ainsi espérer monter sur la troisième marche d'un premier podium en -52 kg. Ce ne fut donc pas le cas, notre compatriote s'inclinant sur une pénalité lors de ce dernier rendez-vous de la saison 2016 qui lui a, surtout, permis de « prendre ses marques », comme elle l'avait annoncé a priori.

Ce samedi, ce sera au tour de Dirk Van Tichelt de retrouver la compétition, en -73 kg, quatre mois après sa médaille de bronze olympique, à Rio.