Créé voici 28 ans, le concours complet de Waregem a une nouvelle fois enregistré un énorme succès le week-end dernier. En terme de popularité tout d'abord, puisque plus de 25 000 personnes ont déambulé dans le domaine du château d'Hemsrode, dimanche, pour assister au spectaculaire parcours de cross dessiné par les Willis brothers. Sportif ensuite puisque l'édition 2007 réunissait pas moins de 250 cavaliers et dix nationalités différentes.

Parmi tout ce beau monde, les meilleurs cavaliers belges étaient venus préparer leur championnat d'Europe (voir ci-contre) avec de nombreux classements à la clé mais surtout une victoire, celle de Vincent Martens (l'élève de Karin Donckers) avec Wondus dans l'épreuve internationale une étoile.

C'est toutefois dans l'épreuve reine, deux étoiles, que la Belgique a enregistré sa plus belle performance grâce à Virginie Caulier (Kilo), deuxième derrière la Française Anaïs Perles, laquelle succédait à son compatriote Nicolas Touzaint au palmarès de l'épreuve. Bien qu'absente à San Patrignano, Virginie Caulier (28 ans) n'en possède pas moins ses lettres de noblesses en concours complet. Et pour cause...

"Il y a dix ans, j'ai remporté le championnat du monde des jeunes cavaliers en Italie. L'année suivante, j'ai aussi participé au championnat d'Europe senior où nous avons hérité de la médaille de bronze par équipe."

Depuis lors, malgré quelques victoires, la cavalière de Thieusies, dans le Hainaut, n'a plus enregistré de résultats aussi retentissants. "Le problème se situe souvent au niveau du cheval. J'ai acquis mes meilleurs résultats avec Kiona et je n'ai pas eu la chance de lui trouver une relève du même niveau. Il faut souvent du temps pour se refaire et maintenant, je peux dire que je possède à nouveau un bon cheval. Je ne vise toutefois plus le tout haut niveau..."

Virginie Caulier revient par contre chaque année avec plaisir à Waregem où elle s'était d'ailleurs imposée en 1999 au championnat de Belgique senior. "Il s'agit d'un cross que j'aime beaucoup, très galopant grâce à ces grands boulevards. Cette année, je m'étais déplacée dans l'optique de faire quelque chose de bien et je suis d'ailleurs très contente de cette deuxième place. Kilo a 9 ans, il a de l'avenir mais je le ménage car je veux le conserver le plus longtemps possible."