Ulla Werbrouck a décroché vendredi sa septième couronne européenne lors des championnats d'Europe qui se tiennent jusqu'à dimanche au Palais omnisports de Paris-Bercy. La judokate d'Izegem égale le record détenu par Ingrid Berghmans.

Un exploit que rêve d'accomplir également samedi Gella Vandecaveye en moins de 63kg. Incomparable. L'Espagnole Cecilia Blanco n'a rien pu faire pour empêcher Ulla, cette boulimique de l'Europe de s'imposer.

La Française Céline Lebrun a pris une belle revanche sur les derniers Jeux olympiques au détriment de Heidi Rakels. Battue injustement - sur décision - à Sydney, Lebrun a atteint son premier objectif de la saison post-olympique en remportant son troisième trophée européen consécutif. Pour elle, les portes du monde - pour un premier titre mondial - fin juillet à Munich (Allemagne) se sont grandes ouvertes.

La Française d'origine antillaise a parfaitement mené son parcours. Elle est passée sans encombre devant la Portugaise Catarina Rodrigues puis la Néerlandaise Claudia Zwiers. Elle a conclu son après-midi en dominant d'un très joli mouvement de hanche Heidi Rakels. Son premier ippon sur son spécial.

Quant à l'Allemande Katja Gerber, en + 78 kg, elle a confirmé sa bonne saison actuelle avec une deuxième place au Tournoi de Paris, après un titre européen en 1999. Sa couronne devant la Russe Tea Donguzachvili, dans une salle sans ambiance, a eu une saveur inversement proportionnelle à la qualité de la finale, remportée par waza-ari. Marie-Elisabeth Veys a confirmé son titre de championne d'Europe junior et de vice-championne du monde en décrochant la médaille de bronze. La championne de Belgique en titre a encore de beaux jours devant elle.

Ils se plaçaient souvent près des podiums mondiaux ou olympiques, mais jamais en haut. Chez les messieurs, les dauphins ont bénéficié des absences des têtes d'affiche pour prendre ou reprendre le trophée européen.

L'Israélien Ariel Zeevi, 5e à Sydney, a semblé surpris quand il a réussi à renverser le Français Ghislain Lemaire en finale des 100 kg. Il mettait un terme à un beau parcours au cours duquel il avait écarté l'excellent Néerlandais Van Der Geest ou le Géorgien Iveri Jikurauli. Enfin, c'était son heure de gloire.

Lemaire pouvait être déçu. D'autant qu'il avait sorti d'entrée l'un des favoris, le Hongrois Antal Kovacs, puis le Moldave Alexei Cornescu et enfin le Finlandais Timo Peltola. A chacun de ses combats, il avait été mené, mais il avait refait surface pour s'imposer. Chez les + 100 kg, le Russe Tamerlan Tmenov a lui repris son bien en quelques secondes. Le temps de placer un mouvement de hanche sur l'Italien Denis Braidotti et il a retrouvé le titre qui lui avait échappé la saison dernière à Wroclaw après deux succès en 1998 et 1999.

(BELGA)

© La Libre Belgique 2001