Le champion de Belgique se plaint de douleurs dorsales après avoir tapé un gros aqueduc.

Kris Princen n'est décidément pas chanceux au plus haut niveau où il compte à ce jour neuf abandons en dix participations. Alors qu'il se faisait un plaisir d'effectuer son retour en WRC cette fin de semaine lors du Rallye d'Allemagne, dix-huit ans après sa dernière apparition à Chypre en 2001 avec la Peugeot 206 Kronos, notre champion national en titre a été victime, ce matin peu avant-midi, d'un sérieux accident sur la spéciale d'essais réservée aux WRC2 et pilotes non officiels. "Il a perdu l'arrière et a tapé de l'avant, côté pilote, un aqueduc," nous explique Fred Miclotte, le responsable du team JJ Motorsport alignant sa Citroën DS3 WRC sévèrement touchée. 

"On doit encore analyser mais elle n'est pas belle à voir. La face avant est bien écrasée, le châssis est touché et la boîte est cassée. Avant de savoir si l'on peut réparer cela pour jeudi, on doit d'abord attendre des nouvelles de Kris qui a été emmené à l'hôpital pour un scanner de contrôle car il se plaignait de douleurs au dos. On est dans l'attente des résultats. La santé de Kris, c'est le plus important. Pour la voiture, on verra après, mais cela risque d'être compliqué."

L'actuel leader du championnat de Belgique est actuellement injoignable, mais dès que l'on a de ses nouvelles - on espère bonnes - on ne manquera pas de vous les relayer.