Le Français Sébastien Loeb (Citröen C4) s'est imposé samedi au rallye de Jordanie, troisième manche du Championnat du monde WRC, devant le Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford Focus RS) et le Norvégien Petter Solberg (Citröen C4). En tête depuis vendredi après-midi, le Français a survolé les débats toute la journée de samedi remportant trois spéciales (neuf au total sur 21) tandis que son principal adversaire, Latvala a été relégué à plus de 30 secondes.

Le grand perdant de la journée a été le Français Sébastien Ogier qui a dû se plier aux directives de Citroën pour faciliter la tâche de Loeb et a glissé de la 2e à la 6e place. Grâce à l'utilisation savante de pénalités, Ford et Citröen ont tout fait pour se neutraliser samedi matin, l'objectif principal étant de ne pas ouvrir la route. A ce petit jeu, alors que Loeb était censé endosser ce rôle en raison de sa première place au classement général provisoire, Citröen a demandé à Ogier de se sacrifier.

"Au départ samedi matin, à l'assistance, la voiture n'a pas démarré et on est parti avec 5 mn de retard", a expliqué Ogier. "On a pris une pénalité et ensuite Citroën m'a demandé d'aller pointer en avance devant Sébastien pour lui ouvrir la route", a-t-il expliqué. Il termine ce rallye à plus de 10 minutes du champion du monde. Avec l'abandon de Mikko Hirvonen vendredi, Loeb possède dorénavant 25 points d'avance sur le Finlandais au Championnat du monde.