"J'étais sur mon nuage"

C'est un véritable conte de fées qu'a vécu Steve Darcis (ATP 297) cette semaine lors du tournoi d'Amersfoort, aux Pays-Bas. Découvrez le blog de Patrick Haumont: "Amortie et lob"

"J'étais sur mon nuage"
©BELGA
Miguel Tasso

C'est un véritable conte de fées qu'a vécu Steve Darcis (ATP 297) cette semaine lors du tournoi d'Amersfoort, aux Pays-Bas. Arrivé avec le moral dans les chaussettes pour participer aux qualifications, le Liégeois a quitté les lieux, hier, avec le trophée sous le bras et un chèque de 55820 € dans les mains. "C'est incroyable. Je participe à mon deuxième tournoi ATP de ma carrière et je le gagne ! Je ne réalise toujours pas ce qui m'est arrivé. J'étais sur un nuage. Tout me réussissait", nous confiait-il après son historique succès.

Incroyable. L'adjectif n'est pas trop fort. Durant cette semaine complètement folle, le Liégeois a successivement battu, sur la terre battue hollandaise, les Français Marc Gicquel (ATP 39) et Gilles Simon (ATP 51) avant de s'offrir les scalps des Russes Igor Andreev (ATP 53) et Mikhail Youzhny (ATP 14). Et, hier, en finale, il a nettement dominé (6-1, 7-6) le vétéran Autrichien Werner Eschauer (ATP 125) lors d'un match joué en plusieurs épisodes en raison de la pluie. "J'étais fatigué à la fin. Alors, j'ai tout donné dans le tie-break pour éviter un troisième set",sourit-t-il.

Pointé aux environs de la 300e place de la hiérarchie mondiale en début de semaine, Darcis va faire l'un des bonds en avant les plus spectaculaires de l'histoire et se retrouver aux environs de la 150e place mondiale ce lundi. Longtemps considéré comme l'un des espoirs du tennis belge, l'élève du Centre de l'AFT à Mons a mis du temps à sortir de l'ombre. Le voilà enfin sous les feux de la rampe. "J'ai eu beaucoup de malchance ces derniers mois. De nombreuses blessures aux genoux ont freiné ma progression. Là, j'espère être enfin sur la bonne voie" dit-il, les yeux teintés d'étincelles magiques. Souvent fébrile dans les moments importants, il n'a, cette fois, pas tremblé. Samedi, en demi-finale, il a sauvé la bagatelle de sept balles de break à 5-5 dans le dernier set face à Youzhny. Et hier, en finale, le protégé de Réginald Willems a fait preuve d'une grande maturité pour s'adjuger le tie-break de la deuxième manche face à l'expérimenté Eschauer, 33 ans.

"Garder la tête froide"

Doué, complet, il a encore une belle marge de progression. A lui, à présent, de bien la gérer. "J'espère garder la tête froide. Mon prochain objectif est d'entrer dans le Top 100 mondial..."

Hier soir, Steve Darcis a fêté, à Liège, avec des amis et sa fiancée Pamela, son titre. "Je ne sais pas encore ce que je vais faire de ces 50 000 euros. Cela m'aidera, en tout cas, à payer la voiture que je viens de m'acheter..."

Théoriquement, le Liégeois devait participer cette semaine à un tournoi Challenger en Italie. Mais il a décidé de se reposer pour se remettre de ses émotions. "Je participerai ensuite aux qualifications à Sopot, puis aux championnats de la Communauté française au Léo..."

Ce sera l'occasion pour le public belge de voir de plus près ce joueur de 23 ans dont la carrière a pris une autre dimension en une semaine !

Sur le même sujet