Justine Henin refuse d'aborder un éventuel retour

L'ex-numéro un du tennis mondial Justine Henin a courtoisement esquivé, jeudi en marge d'une conférence de presse sur une campagne d'Unicef Belgique dont elle est ambassadrice bénévole, les questions des journalistes sur un éventuel retour à la compétition.La carrière de Justine en images

BELGA
Justine Henin refuse d'aborder un éventuel retour
©EPA

L'ex-numéro un du tennis mondial Justine Henin a courtoisement esquivé, jeudi en marge d'une conférence de presse sur une campagne d'Unicef Belgique dont elle est ambassadrice bénévole, les questions des journalistes sur un éventuel retour à la compétition.

Interrogée sur les prestations de ses compatriotes Kim Clijsters et Yanina Wickmayer, qualifiées pour les demi-finales de l'US Open, la Rochefortoise les a jugées "évidemment magnifiques". Mais, consciente que toute déclaration de sa part sur l'actualité tennistique risquerait de reléguer le message de l'Unicef au second plan, elle a souligné que "le tennis passe en deuxième place par rapport à un combat aussi noble" que la lutte contre le tétanos néonatal, pour laquelle elle s'est engagée.

"Tout va bien, merci", a-t-elle simplement répondu, avec le sourire, à un journaliste qui l'interrogeait sur sa vie privée et son agenda qu'il devinait chargé. "S'il devait y avoir quelque chose à communiquer, je le ferais en temps voulu, mais je n'ai rien à communiquer là-dessus aujourd'hui", a-t-elle ajouté, rappelant aux journalistes venus en grand nombre qu'elle était là pour parler de l'Unicef.

Les rumeurs sur un éventuel retour à la compétition de l'ex-numéro un mondiale se sont multipliées ces derniers temps, alors que Justine Henin s'est engagée à participer au 7e CPH Women Tennis Trophy les 5 et 6 décembre prochains au Spiroudôme de Charleroi, ainsi qu'à des matches exhibition à Dubaï, et qu'elle a dans le même temps renoncé à monter sur les planches pour une pièce qu'elle devait jouer du 24 octobre au 20 décembre à travers la Wallonie.