Justine hénin: "J'ai pris ma décision à la mi-juillet"

Justine Henin a confirmé son retour à la compétition au journal télévisé de RTL-TVi mardi soir. L'ex-numéro 1 mondiale a expliqué qu'elle avait pris sa décision, seule, à la mi-juillet et souhaitait pouvoir disputer l'Open d'Australie (18 au 31 janvier 2010).

BELGA

Son rêve serait de pouvoir retrouver les sommets de la hiérarchie mondiale et de remporter Wimbledon, la seule épreuve du Grand Chelem qui manque à son palmarès. "Si je reviens, ce n'est pas pour un an", a-t-elle rajouté. "Ce sera pour 3-4 ans et puis il y a une échéance importante, ce sont les jeux Olympiques de Londres en 2012, l'année de mes 30 ans".

La Rochefortoise, revenue s'établir en Belgique, s'est dit "impatiente et profondément émue" de pouvoir annoncer son retour à la compétition, 497 jours après avoir annoncé sa retraite le 14 mai 2008. "Mon objectif est de disputer la saison 2010 et de reprendre en janvier. Je ne sais pas encore très bien quels tournois je vais disputer, mais le but est d'être à l'Open d'Australie."

Justine Henin va à nouveau travailler avec son entraîneur de toujours, Carlos Rodriguez. "Ce fut un long cheminement personnel", a rajouté Henin. "J'avais envie de revivre quelque chose, mais d'une autre manière. Il y a 3 ou 4 mois, j'ai commencé à me poser des questions. Je n'en ai parlé à personne. J'ai juste eu une belle conversation avec une proche amie, pas spécialement de tennis, mais qui m'a amené à me poser les vraies questions. Puis à la mi-juillet, j'ai appelé Carlos (Rodriguez), pour lui dire que je disputais l'exhibition à Dubaï mais que j'avais envie d'aller plus loin et de revenir. Et je ne me voyais pas revenir sans lui. Il a été surpris, mais j'ai vu dans ses yeux cette flamme qui est aussi revenue en moi. C'est un fameux défi. C'est un choix que j'ai fait seule, pour la première fois de ma vie sans doute."

"C'est vrai que cela m'a surpris", a confié aussi Carlos Rodriguez au journal de RTL-TVi. "Mais je ne savais pas faire autrement. Je me suis toujours plié à ce que voulait Justine dans le passé. J'ai la chance qu'elle me fait confiance encore une fois. Et une fois encore, je répond présent. Wimbledon, on veut l'avoir. C'est une des raisons de son retour. Le tennis, c'est ce qu'elle aime: je suis content pour elle".

Justine Henin suit ainsi les traces de Kim Clijsters qui avait annoncé son retour en février dernier faisant de l'US Open son objectif, atteint il y a quinze jours. "Peut-être inconsciemment le retour de Kim m'a influencé", a rajouté Justine Henin. "J'ai beaucoup d'admiration et de respect pour ce qu'elle a fait. Revenir si vite à ce niveau, cela force l'admiration et c'est certainement un moteur d'inspiration. Mais cela n'a pas été un facteur déterminant. La victoire de Roger Federer à Roland Garros m'a beaucoup plus parlé. Cela éveillait en moi des émotions. J'ai senti un manque. Et je me suis dis, tiens, il se passe quelque chose."

Justine Henin a expliqué qu'elle voulait revenir sur le circuit en Australie en janvier. "Quels tournois exactement, nous le verrons. Cela dépendra aussi de la préparation. Pour l'instant, elle se passe très bien. Je me connais beaucoup mieux. J'ai gagné en maturité. Je ne parle pas d'un retour, je parle d'une aventure nouvelle, avec plus de sagesse."

Avec le retour gagnant de Kim Clijsters à l'US Open, les deux fleurons du tennis belge sont ainsi de retour sur la scène internationale. Victorieuse de 41 titres WTA, dont sept du Grand Chelem (4 Roland Garros, 2 US Open, 1 Open d'Australie) et la médaille d'or olympique à Athènes en 2004, depuis ses débuts professionnels en 1999, Justine Henin aura occupé la place de numéro 1 mondiale durant 117 semaines amassant durant la première partie de sa carrière près de 20 millions de dollars (19.461.375 dollars), près de 13 millions de dollars, pour ses gains sur le circuit WTA.

Du haut de son mètre 67, Henin était devenue la première Belge à gagner un tournoi du Grand Chelem à Roland-Garros en 2003. Sa meilleure année fut en 2007 avec 63 victoires pour seulement 4 défaites. Elle a ainsi gagné cette année là environ 5,5 millions de dollars et pulvérisé presque tous les records féminins. En effet, c'est la première fois qu'une joueuse de tennis remportait autant d'argent sur une seule saison.

Ainsi 497 jours après avoir annoncé sa retraite, alors qu'elle occupait toujours la place de numéro 1 mondiale, le 14 mai 2008, Justine Henin annonce son retour aux affaires, emboîtant le pas à Kim Clijsters. Tout comme s'apprête à le faire la Rochefortoise qui disputera d'abord des matches exhibitions à Charleroi (5-6 décembre) et Dubaï quelques jours plus tard, Kim Clijsters avait minutieusement préparé son retour au plus haut niveau. Commençant par disputer des rencontres exhibitions - pour inaugurer le toit amovible du central de Wimbledon avec André Agassi, Steffi Graf et Tim Henman ou face à Michaella Krajicek à Rosmalen - pour monter petit à petit dans les tours en s'essayant à Cincinnati (Etats-Unis) avec un quart de finale et Toronto (Canada) jusqu'en 8e de finale s'offrant au passage deux joueuses du top 10. A plein régime presque déjà dans ces deux tournois WTA de reprise, l'ex-numéro 1 mondiale atteignait déjà son meilleur niveau à l'US Open qu'elle remportait pour s'offrir un deuxième titre personnel (après l'US Open déjà en 2005) et le 9-ème trophée dans un tournoi majeur pour la Belgique.

Justine Henin avait disputé son dernier match le 8 mai 2008 à l'Open d'Allemagne à Berlin (défaite contre la Russe Dinara Safina au 3e tour 5-7, 6-3, 6-1). Quelques jours plus tard, elle a annonçait sa première retraite alors qu'elle occupait encore la place de numéro 1 mondiale.