Justine Hénin: "C'est une renaissance"

La rumeur était dans l'air depuis plusieurs jours et alimentait, en coulisses, toutes les conversations. Hier soir, sur le plateau du JT de RTL-TVi, Justine Henin l'a confirmée. Clijsters: "Une bonne nouvelle pour la Belgique" Ses exploits en vidéos Carlos Rodriguez : "On veut Wimbledon" Revivez le direct avec Philippe DehaesLes plus grands moments de la première carrière de Justine Henin en images Notre sondage express

Miguel Tasso
Justine Hénin: "C'est une renaissance"
©Bernard Demoulin

La rumeur était dans l'air depuis plusieurs jours et alimentait, en coulisses, toutes les conversations. Hier soir, sur le plateau du JT de RTL-TVi, Justine Henin l'a confirmée. "Oui, j'ai décidé de reprendre la compétition. C'est le fruit d'un long cheminement personnel. Petit à petit, la flamme du tennis s'est rallumée en moi. J'ai beaucoup réfléchi, seule dans mon coin. Et ma petite voix intérieure m'a finalement convaincue..." , a expliqué l'ancienne numéro un mondiale.

Depuis sa retraite des courts le 14 mai 2008, Justine n'a pourtant cessé de répéter qu'elle avait tourné la page du tennis de façon définitive. Pêle-mêle, elle s'était reconvertie en femme d'affaires, en conférencière, en présentatrice de télévision, en actrice de théâtre, en ambassadrice de l'Unicef ! Et la voilà qui, soudain, décide de reprendre du service. Il s'agit assurément d'un changement de cap radical pour une femme de coutume très sûre de ses décisions. Décidément, cette petite voix intérieure a beaucoup d'influence... "Je ne regrette rien. Lorsque j'ai décidé d'arrêter, j'étais à bout. J'avais besoin de me recentrer sur moi-même, de me ressourcer, de passer à autre chose. Il y a trois ou quatre mois, au moment où Roger Federer a gagné Roland-Garros, j'ai senti que l'envie revenait petit à petit. J'en ai parlé longuement à une amie très proche. A la mi-juillet, ma décision était prise et j'ai appelé Carlos Rodriguez pour la lui annoncer !"

De son propre aveu, c'est la première fois que Justine revient ainsi sur une décision mûrement réfléchie. "J'ai peut-être brûlé quelques étapes. Mais j'assume. Cela faisait partie de ma reconstruction personnelle. Grâce à cela, je me sens plus forte qu'avant. Pour moi, c'est une renaissance. Le début d'une nouvelle carrière. Ces 18 mois m'ont permis de devenir plus adulte. J'ai traversé des moments difficiles. Je manquais de repères et d'équilibre. Le contact avec les gens me manquait. Mon moteur, c'est l'émotion."

Et l'exemple du retour gagnant de Kim Clijsters est là pour prouver que, sportivement, la mission est possible. "Ce que Kim a fait est extraor di naire. Et, inconsciemment, ses succès m'ont conforté dans ma décision. Mais celle-ci était prise depuis plusieurs semaines déjà..."

Théoriquement, Justine renouera avec la haute compétition en janvier prochain, lors de la tournée australienne. "Il faudra voir comment je me sentirai physiquement. Lorsqu'on reprend ainsi la compétition, il y a évidemment des doutes à lever. Je devrai faire preuve de patience. De toute façon, le grand objectif, c'est Wimbledon."

A l'évidence, Justine se sent prête. Prête à rejouer. Prête à gagner. C'est sa petite voix qui le dit...

© La Libre Belgique 2009

Sur le même sujet