Clijsters a perdu à la roulette Rus

La Belge Kim Clijsters, N.2 mondiale, a été éliminée jeudi au deuxième tour de Roland-Garros par la Néerlandaise Arantxa Rus, 114e mondiale, en trois sets 3-6, 7-5, 6-1.

BELGA
Clijsters a perdu à la roulette Rus
©Photonews

Malgré deux balles de match en sa faveur face à Arantxa Rus, Kim Clijsters n'est jamais parvenue à clôturer son match pour se hisser au 3e tour du tournoi de tennis de Roland-Garros, jeudi à Paris. Opposée pour la première fois de sa carrière à la jeune Néerlandaise, 114e mondiale, Kim Clijsters, 2ème mondiale et tête de série N.2, s'est inclinée au 2e tour en trois manches : 3-6, 7-5 et 6-1, dans un match qui aura duré 2 heures et 2 minutes de jeu.

Si le marquoir du Central indiquait déjà 3 jeux à 0 en faveur de la Limbourgeoise après 12 minutes de jeu, Rus profitait ensuite de trois doubles fautes de la Belge pour prendre son service dans le 4e jeu et ensuite recoller à 3-2. En manque de repères sur la terre battue parisienne où elle n'avait plus joué depuis 2006, la N.1 belge reprenait néanmoins l'avantage en fin de set, pour empocher la manche 6-3, après 35 minutes de jeu.

Le scénario débutait de la même manière dans le 2e set. Clijsters breakait son adversaire dans le 2e jeu pour mener 3-0 et commettait ensuite plusieurs fautes directes (65 sur la partie), laissant Rus revenir à 3-2. Après deux jeux victorieux, la Limbourgeoise laissait échapper une première balle de match à 5-2 en sa faveur, avant d'en gâcher une deuxième à 5-4. Alors que le jeu de Clijsters se détériorait sensiblement, la Néerlandaise prenait les trois jeux suivants à son compte pour égaliser à un set partout (7-5).

En perdition dans la manche décisive et paraissant sans ressource, Clijsters, finaliste à deux reprises à Roland Garros en 2001 et 2003, ne parvint jamais à redresser la situation (6-1). Hormis lors de sa première expérience à Roland-Garros, en 2000 (sortie au 1er tour par Ai Sugiyama), c'est la première fois que l'ancienne N.1 mondiale est éliminée à ce stade de la compétition à Paris. Au 3e tour, Rus sera opposée à la gagnante du match entre la Russe Maria Kirilenko (WTA 27) et la Sud-Africaine Chanelle Scheepers (WTA 65).


Kim Clijsters: "J'ai du mal à comprendre" La Belge Kim Clijsters avait "du mal à comprendre" comment elle a pu laisser échapper deux balles de match et une avance confortable devant la Néerlandaise Arantxa Rus avant de chuter dès le 2e tour de Roland-Garros face à la 114e mondiale, en trois sets 3-6, 7-5, 6-1 jeudi. "Physiquement tout allait bien", a précisé à la presse la N.2 mondiale, longtemps incertaine pour le tournoi en raison d'une blessure à la cheville, à l'issue d'un match où elle a mené 6-3, 5-2 avant de s'écrouler totalement. Vous sembliez avoir le match en main et puis il vous a complètement échappé, que s'est-il passé? "J'ai du mal à comprendre. Je me sentais en contrôle, elle ratait pas mal, je bougeais bien. Et puis, soudain, j'ai commencé à douter, ce qui est un très mauvais réflexe sur terre battue. Elle a pris confiance et a commencé à jouer de mieux en mieux. Elle m'a fait reculer, je n'arrivais plus à développer mon tennis agressif au troisième set. J'ai aussi connu un gros problème avec mon lancer de balle. C'était soit trop à droite, trop à gauche ou trop en avant. Je n'ai jamais trouvé mon rythme au service, ce qui explique mes dix doubles fautes." Est-ce que vous étiez diminuée physiquement? "Ma cheville va bien et n'a rien à voir avec cette défaite. J'étais prête, sinon je ne serais pas venue à Roland-Garros cette année. Physiquement tout allait bien. J'ai fait du mieux que j'ai pu vu les circonstances." Regrettez-vous d'être venue alors que vous étiez longtemps incertaine pour le tournoi? "Encore une fois, je me sentais prête. Je suis contente d'avoir essayé. Je ne vais pas dire, maintenant que j'ai perdu, que je n'aurais pas du venir. Ce serait vraiment une attitude de +loser+. Non, je ne regrette pas, je sentais que tout allait presque bien."