3 coups de coeur et 3 coups de griffes: l'année tennis 2018 dans le rétro

Le millésime qui s’achève a été riche en événements côté courts. Avec, en toile de fond, des smashs gagnants mais aussi des revers. Petit tour d’horizon, non exhaustif, sous forme de coups de cœur et de coups de griffe.

Novak Djokovic, l’improbable retour On le disait sur le déclin, dépressif, quasiment prêt à ranger sa raquette dans l’armoire aux souvenirs. En mars dernier, battu au premier tour du tournoi de Miami par Benoît Paire, Novak Djokovic promenait carrément son désarroi sur le court. "Mais, inconsciemment, j’y croyais toujours. L’envie était là, je savais que je n’avais pas le droit de jeter l’éponge", dira-t-il plus tard. Et il avait raison. Vingt-deuxième mondial en juin, le Serbe a terminé l’année sur le trône de number one grâce à une deuxième moitié de saison supersonique avec des titres à Wimbledon, à Cincinnatti, à l’US...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité