Alexander Zverev attaque en justice ceux qui l'accusent de violences conjugales

Alexander Zverev a annoncé vendredi que ses avocats avaient entamé des procédures contre "la source et l'auteur qui a publié de fausses allégations" de violences conjugales à son encontre.

Alexander Zverev attaque en justice ceux qui l'accusent de violences conjugales
©AP
AFP

"J'ai demandé à mes avocats allemand et américain de se saisir de l'affaire. Ils ont déjà obtenu une injonction préliminaire contre la source et l'auteur qui a publié ces fausses allégations", a écrit le joueur allemand (24 ans) sur son compte Twitter.

Il fait référence à son ancienne petite amie Olga Sharypova qui a affirmé avoir subi des violences de la part de Zverev et à un journaliste américain qui a relayé les accusations.

En octobre dernier, Sharypova avait accusé Zverev de lui avoir fait subir plusieurs épisodes de violences physiques et psychologiques pendant leur relation entamée en septembre 2018. De nouveaux détails ont été publiés jeudi, mais la jeune femme n'a jamais saisi la justice.

Zverev nie les faits depuis le début et a décidé de se tourner, lui, vers la justice.

"Le tribunal a entendu nos arguments et a considéré que les accusations portées étaient diffamatoires et fausses. Les avocats ont donc lancé de nouvelles procédures à l'encontre de la source et de l'auteur", poursuit Zverev dans son post.

Et de réitérer ses formelles dénégations: "Je nie catégoriquement et de façon univoque avoir violenté Olya (diminutif d'Olga, ndlr). Je ne parlerai plus de cette affaire", conclut-il dans ce message publié quelques jours avant le début de l'US Open (30 août-12 septembre).

Finaliste l'an dernier à Flushing Meadows, Zverev (4e mondial) a remporté cet été la médaille d'or aux Jeux Olympiques de Tokyo puis le Masters 1000 de Cincinnati. Il espère remporter cette année à New York son premier titre du Grand Chelem. Il jouera au premier tour contre l'Américain Sam Querrey (ATP 77).

Sur le même sujet