La nuit à l'US Open: des favoris en contrôle, un Murray furax, une Mertens miraculée, un Paire qui pète les plombs, un chiffre fou

Voici tout ce qu'il faut retenir de cette nuit à l'US Open.

La nuit à l'US Open: des favoris en contrôle, un Murray furax, une Mertens miraculée, un Paire qui pète les plombs, un chiffre fou
© D.R.
Thibaut Vinel et Belga

Tsitsipas sort vivant du choc face à un excellent Murray

Les supporters du court Arthur Ashe en ont pris plein les yeux lors du choc au sommet opposant Andy Murray à Stefanos Tsitsipas. Le Britannique de 34 ans, 112e mondial et triple vainqueur en Grand Chelem (US Open 2012, Wimbledon 2013, 2016), s'est incliné face au Grec, troisième mondial et toujours en quête d'un premier sacre dans un Majeur 2/6-7/6-3/6-6/3-6/4.

Ce match de très haut niveau a duré près de cinq heures. Murray a mené un set à rien, a obtenu deux balles de deuxième manche, puis a gagné la troisième. Il a très bien joué, il s'est battu, mais il a fini par céder face à plus jeune et mieux classé que lui. Andy Murray avait repris la compétition il y a deux semaines à Cincinnati. L'ancien numéro un mondial n'avait alors plus joué depuis son élimination au troisième tour à Wimbledon début juillet par le Canadien Denis Shapovalov. Il avait notamment fait l'impasse sur les Jeux Olympiques, à cause d'une déchirure à l'aine. L'Ecossais tente de refaire surface au plus haut niveau après avoir longtemps été blessé à une hanche.

Murray : «Il est en train de tricher»

La poignée de main entre Andy Murray et Stefanos Tsitsipas a été brève et glaciale. L’Ecossais était certes déçu de s’être incliné au terme d’une lutte de 5 sets, mais il était surtout furax sur l’attitude du joueur grec. La cause ? Les pauses toilettes. Alexander Zverev avait déjà alerté le monde lors du tournoi de Cincinnati en fustigeant l’attitude du Grec lors de ces toilet break. Andy Murray vient d’en être la nouvelle victime. Après avoir remporté le 4e set, le Grec s’est éclipsé… 8 minutes à nouveau. «Vous savez comme moi que c’est une honte absolue», a dit Andy Murray. «Vingt  minutes à chaque fois et les toilettes sont juste à côté. Qu’est‐ce qu’il fait là‐dedans  ? Ça ne m’a jamais pris autant de temps pour aller aux toilettes durant toute ma carrière.” Il a ensuite adressé un message très clair à son clan : “Il est en train de tricher.”

Mertens passe après avoir sauvé 6 balles de match

Elise Mertens était attendue en patronne sur le court n°13 face à Rebecca Peterson. Pourtant, c’est la Suédoise qui a remporté la première manche et qui a contraint la Limbourgeoise à deux tie-breaks lors des deux manches suivantes. Pire, Elise Mertens, 16e mondiale, a dû sauver six balles de match ! La bataille a duré 3h46. Le succès de Mertens ressemble a un petit miracle quand on voit se statistiques avec 13 doubles fautes et 44 fautes directes. Une victoire qui aura au moins montré les ressources mentales d’Elise qui affrontera au 2e tour Valentini Grammatikopoulou.

Humbert, Isner et Norrie : les 3 victimes de la nuit

Ugo Humbert, 26e joueur mondial, a été sorti de manière surprenante par le qualifié allemand Peter Gojowczyk 1-6, 6-1, 6-2, 5-7, 6-4 en 2h57. La star française avait déjà perdu au premier tour à Roland Garros contre Ricardas Berankis et à Wimbledon face à Nick Kyrgios. Cette fois, le tirage lui semblait pourtant plus favorable avec le 141e joueur mondial face à lui. Avec John Isner (tête de série n°19 et battu par Nakashima en 3 sets) et Cameron Norrie (tête de série 26 et battu par Alcaraz en 3 sets), ils sont les 3 victimes du premier jour.

Les favoris ont été assez épargnés

Andrey Rublev(n°5) s’est économisé au premier tour en battant le vétéran Ivo Karlovic en 3 sets 6-3, 7-6, 6-3. Casper Ruud (n°8) a été encore plus expéditif contre le Japonais Sugita 6-3, 6-2, 6-2. L’Argentin Schwartzman (n°11), qui se plaignait de la rapidité des courts, a battu en trois sets l’expérimenté Berankis. Le constat est identique pour Grigor Dimitrov qui a expédié les affaires courantes face à l’Américain Riffice en 3 sets. Denis Shapovalov (n°12) est sorti un peu plus difficilement du piège Donskoy en 4 sets et autant de tie-breaks. Cristian Garin (n°16) a laissé un set à Gombos. Il restait évidemment Stefanos Tsitsipas qui a été malmené durant 5 sets par Andy Murray. En milieu de nuit à New York, Daniil Medvedev et Roberto Bautista Agut ont géré un premier tour délicat. Le Russe, n°2, a battu Richard Gasquet 6-4, 6-3, 6-1. Quant à l'Espagnol, il a muselé le génie de Nick Kyrgios également en 3 sets 6-3, 6-4, 6-0.

Les favorites aussi s’en sortent

Elina Svitolina (n°5) a disposé aisément de la Canadienne Marino tout comme Elina Rybakina (n°19) et Daria Kasatkina (n°25) face à Sasnovich et Pironkova. Pour son retour, Simona Halep (n°12) a été sérieuse face à Camila Giorgi alors qu’Angélique Kerber a eu besoin du tie-break dans le 3e set pour écarter Yastremska. Coco Gauff, aussi, a été bousculée. L’Américaine a battu Magda Linette 6-4 au 3e. En revanche, Naomi Osaka (n°3) s’est promenée contre la Tchèque Bouzkova. Une autre Tchèque, Krejcikova (n°8) a battu Sharma de manière expéditive tut comme la Russe Alexandrova qui n’a laissé aucune chance à Sara Errani. Ca passe aussi pour Azarenka contre Martincova et Muguruza contre Vekic. Proche de Mertens dans le tableau, Ons Jabeur, aussi, s’est qualifiée en battant Alizé Cornet 7-5, 7-5. Pour être complet, Collins et Sabalenka sont passées. Sabalenka (n°2) a eu besoin de 3 sets pour écarter Stojanovic 6-4, 6-7 (4), 6-0. Finalement, c’est Mertens qui a été la plus bousculée !

Le chiffre fou du jour

838

Marin Cilic est surtout connu pour avoir remporté un Grand Chelem en pleine domination du Big Four en 2014. Le Croate est redescendu aujourd’hui à la 36e place mondiale. Opposé à l’Allemand Kohlscreiber (ATP 115), il était lancé dans une bataille qui s’est achevée à 2-0 dans le 5e set. Marin Cilic a alors abandonné pour la première fois en 838 matchs de carrière. Ce match constituait sa 300e défaite contre 538 victoires.

L’avertissement du jour signé Paire

Benoît Paire a été fidèle à sa réputation. Il a fêté ses retrouvailles avec le public en insultant un supporter qu’il jugeait trop bruyant. Alors qu’il allait perdre le 2e set, il a reçu un avertissement à la suite de ses démêlés avec ce spectateur. Il a alors fracassé sa raquette contre un parasol. Le match s’est fini par des insultes.

Medvedev écarte Gasquet

Daniil Medvedev, 2e mondial et prétendant au titre à l'US Open de tennis, s'est aisément qualifié pour le 2e tour. Le Russe a écarté sans souci 6-4, 6-3, 6-1 le Français Richard Gasquet ( ATP 79), lundi dans le dernier match de cette première journée à Flushing Meadows. Il n'aura mis que 1h57 pour s'imposer sur le court Arthur Ashe .