L'US Open cette nuit: une surprise néerlandaise, des orages et un Top 10 au tapis

Le récap' de la nuit à Flushing Meadows.

L'US Open cette nuit: une surprise néerlandaise, des orages et un Top 10 au tapis
© AP

Les trois victimes du jour : Dimitrov, Garin et Ruud

Grigor Dimitrov (n°15) a abandonné à l’approche de la balle de match contre Alexei Popyrin à cause d’une douleur au pied. Le Bulgare était mené 7-6 (4), 7-6 (4), 4-0 par l’Australien. Le demi-finaliste en 2015 était pourtant en bonne position dans les deux premiers sets avant de craquer dans les tie-breaks. En 2021, il n’a jamais confirmé son quart de finale à l’Open d’Australie.

Botic van de Zandschulp n’est vraiment pas connu. Pourtant, il a fait sensation en battant Casper Ruud, l’éliminé le plus prestigieux après trois jours de tournoi. Le Norvégien a été sorti sur le score de 3-6, 6-4, 6-3, 6-4. Pour le Néerlandais sorti des qualifs, c’est sa meilleure performance. Un succès qui le rapproche très sérieusement du Top 100 (104). Il a sorti 50 coups gagnants pour s’imposer face à un joueur peu inspiré dans les moments décisifs.

La dernière tête de série éliminée est le Chilien Cristian Garin (n°16) qui confirme sa fin d’été sombre alors qu’il avait été en huitième de finale à Roland Garros et à Wimbledon. Il a subi le jeu du 130e mondial, Henri Laaksonen 3-6, 7-6 (5), 6-2, 6-4.

Les favoris russes sont là

Si Daniil Medvedev s’est promené durant 1h48 sur le court face à Dominik Koepfer (6-4, 6-1, 6-2), son compatriote Andrey Rublev a cédé un set. Le finaliste de Cincinnati (n°5) a dû s’employer durant les deux premiers sets face à l’étonnant Pedro Martinez 7-6 (2), 6-7 (5), 6-1, 6-1. Il a ensuite récité ses gammes. Il a remporté un premier set où il accusait un retard (3-0 puis 5-2). Ensuite, il a gâché trois balles de set dans la deuxième manche.

Un gros duel au 3e tour : Auger Aliassime – Bautista Agut

D’un côté, le Canadien Felix Auger Aliassime (n°12) a battu calmement Bernabe Zapata Miralles, 7-6 (5), 6-3, 6-2 au terme d’un match solide qu’il a dominé dans les chiffres. De l’autre, Roberto Bautista Agut (n°18) a montré toute sa solidité depuis le début de semaine. Son tableau était très indigeste avec Nick Kyrgios et Emil Ruusuvuori. Face au Scandinave, il n’est resté qu’1h43 sur le court pour l’emporter 6-1, 6-3, 6-2. Auger Aliassime et Bautista Agut affichent une grande forme et surtout un jeu offensif payant. Un grand spectacle en vue.

Tsitsipas a fait une Tsitsipas

Le Grec Stefanos Tsitsipas a battu le Français Adrian Mannarino. Menant 2 sets à rien, il a ensuite cédé la troisième manche au tie-break. Il a donc choisi ce moment pour se rendre à la toilette comme il en a pris l’habitude. Mais, cette fois, il a choisi de partir avec un sac transparent puis de revenir sans rien afin de faire taire ceux qui l’accusent de tricherie. Néanmoins, le public l’a accueilli après 6 minutes par des sifflements et des cris. Une bronca qui a plutôt déstabilisé le Français Mannarino qui a pris un 6-0 lors du dernier set (6-3, 6-4, 6-7 (4) 6-0

Grosse tempête sur New York

Une pluie diluvienne, des vents violents et la foudre se sont abattus sur le site de l’US Open. Toit fermé, le match de Tsitsipas a été joué jusqu’à son terme malgré une interruption pour des infiltrations d’eau. Le dernier match du jour sur le central a été remporté à jeudi. Il opposera Angelique Kerber à Anhelina Kalinina.

La sensation du tableau féminin : Sloane Stephens

Sloane Stephens entretient une belle histoire avec l’US Open. Lauréate du tournoi en 2017, elle n’est pas épargné par le tirage. Au premier tour, elle a joué le remake de la finale de 2017 face à Madison Keys. Au deuxième tour, celle qui n’est pas tête de série s’est offert le scalp de Coco Gauff (6-4, 6-2). Ce succès est d’autant plus précieux que Sloane a expédié les affaires courantes contre Coco. On se souvient qu’au premier tour, elle avait été jusqu’au tie-break du 3e set.

Elise Mertens a retrouvé ses sensations

Au 2e tour, l’équation grecque Valentini Grammatikopoulou (WTA 234) n’a pas posé de problèmes à Elise Mertens qui a cédé à deux reprises sa mise en jeu dans la première manche. À 6-2, 5-2, la pluie a retardé l’inéluctable de 20 minutes. “J’ai nettement mieux joué”, a-t-elle confié. “Mes balles faisaient plus mal à l’adversaire. Mon premier match, c’est un match à oublier. En tout cas sur le plan tennistique. Mais j’en ai tiré les leçons et je pense que c’était la bonne chose à faire. Là, j’ai le sentiment d’être entrée dans le tournoi. J’ai plus de confiance. J’ai aussi réussi à jouer de manière plus libérée. Et cela aide vraiment.” Mertens regarde vers le tour suivant où elle passera un premier grand test dans cet US Open. Non seulement Ons Jabeur est une excellente joueuse de tennis, mais elle est également une source d’inspiration pour la Tunisie, le monde arabe et l’Afrique.

12 et c’est une bonne nouvelle pour les dames

Un chiffre résume la qualité des favorites dans la moitié de tableau du bas. Sur les 15 qualifiées (Kerber n’a pas pu jouer à cause de la tempête), il y a 12 têtes de série avec de belles affiches au menu pour le 3e tour : Svitolina – Kasatkina ; Rybakina-Halep, Azarenka-Muguruza, Mertens-Jabeur et Collins-Sabalenka. Parmi les 3 non-têtes de série, on retrouve Sloane Stephens, une ancienne lauréate. Le tableau sera solide jusqu’au bout !

Osaka sans jouer

La Japonaise Naomi Osaka a franchi le deuxième tour sans monter sur le terrain. Olga Danilovic a déclaré forfait.