La nuit à l’US Open : les cadors assurent, une tornade allemande se déchaîne

Djokovic et Zverev, deux des favoris, ont assuré. Mertens a réussi son entrée en matière en double.

La nuit à l’US Open : les cadors assurent, une tornade allemande se déchaîne
©AFP
Sinot Benjamin et Belga

Djokovic, sans trembler

Bien qu’il ait perdu un set lors de son premier tour face au Danois, Holger Rune au premier tour, Novak Djokovic poursuit sa voie vers le Grand Chelem, fait qui, on le rappelle, n’est plus arrivé depuis Rod Laver en 1969. Le Serbe a facilement dominé le Néerlandais Talon Griekspoor (6-2, 6-3, 6-2) et affrontera Kei Nishikori au prochain tour. Finaliste en 2014, le Japonais n’est plus le coriace joueur qu’il était à l’époque. Djokovic reste d’ailleurs sur une série de seize succès de rang face à Nishikori dont une victoire expéditive aux Jeux olympiques de Tokyo (6-2, 6-0).

Zverev, la tornade allemande

La demi-finale annoncée depuis le tirage au sort entre Novak Djokovic et Alexander Zverev pourrait faire des dégâts. L’Allemand, finaliste en 2020, a livré une rencontre d’un très haut niveau au deuxième tour. Seulement quatre jeux perdus et un match d’à peine 1h14 face à l’Espagnol Ramos Vinolas (6-1, 6-0, 6-3). On peut légitimement se demander si le sacre olympique de Zverev ne lui a pas permis de passer un cap.

Mertens, à bicyclette

Pour son entame de tournoi en double, Elise Mertens, en duo avec Su-Wei Hsieh, n’a pas tremblé. Notre compatriote et la Taïwanaise ont été expéditives contre la Russe Anna Kalinskaya et la Kazakhe Yulia Putintseva, en 43 minutes seulement. Le score : une double roue de vélo (6-0, 6-0). En simple, rappelons que Mertens affronte Ons Jabeur, ce vendredi.

Le public a tant manqué

Dans la catégorie des joueurs dont le public est une nécessité, Gaël Monfils est sûrement avec son compatriote Benoît Paire, l’un des athlètes qui se démarque le plus et cherche un soutien constant. Vainqueur de son duel contre l’Américain Steve Johnson, le Français a salué le rôle joué par les fans. « Ça me manquait tellement. J'adore ça, a-t-il expliqué au quotidien L’Equipe. Même quand tu ne joues pas bien ou moins bien, tu es tellement porté, tu as une telle énergie. »

83%, 30 aces, le style Opelka

Son style si spécifique attire le regard. Reilly Opelka n’est pas un joueur comme les autres. Lors de son 2e tour contre Lorenzo Musetti, le géant (2m11) américain a servi pas moins de 30 aces en trois sets et a remporté 83% des points sur sa première balle.

Papy Seppi, à l’heure de la résistance

C’est la belle histoire de cet US Open, version 2021. Andreas Seppi, 37 ans, réalise sa meilleure prestation à Flushing Meadows pour sa 18e participation. L’Italien s’est ainsi offert le scalp de la tête de série numéro 10, Hubert Hurkacz (2-6, 6-4, 6-4, 7-6).

Andreescu se reprend, Barty agacée

On avait presque oublié que Bianca Andreescu a rejoint le cercle des lauréates de Grands Chelems le 7 septembre 2019 en remportant l’US Open contre la reine du tennis féminin, Serena Williams. Comme d’autres avant elle, la Canadienne n’a pu confirmer cet exploit réalisé à 19 ans. Deux ans après son sacre, elle semble revenir dans le coup et espère jouer les premiers rôles cette année. Au 2e tour, elle a dominé l’Américaine Lauren Davis en deux sets (6-4, 6-4). Au prochain tour, elle sera opposée à Greet Minnen. Notre compatriote vit un rêve éveillé à New-York et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

De son côté, Ashleigh Barty n’a pas dû s’employer face à Clara Tauson. Pourtant, comme souvent, l’Australienne a éprouvé quelques difficultés au moment de conclure le match. En conférence de presse, la numéro une mondiale s’est montrée quelque peu agacée. « Me faire breaker lorsque je sers pour le match, c’est arrivé quelques fois, mais j’ai gagné une quarantaine de matches et cela ne m’est pas arrivé souvent. Vous pouvez écrire ce que vous voulez, ce n’est pas un problème pour moi. »

Van Uytvanck et Minnen passent en double

Associées, Alison Van Uytvanck et Greet Minnen ont franchi le cap du premier tour du double à l'US Open de tennis, 4e et dernière levée du Grand Chelem de l'année, mercredi à Flushing Meadows, New York.

Sander Gillé qualifié pour le deuxième tour du double mixte

Sander Gillé, associé à la Néerlandaise Demi Schuurs avec qui il forme la 8e tête de série du tableau, s'est qualifié pour le 2e tour du double mixte de l'US Open, jeudi à New York.

Sur le même sujet