US Open: Muguruza et Halep premières à accéder aux 8e de finale

Garbine Muguruza, tombeuse de Victoria Azarenka, finaliste l'an passé, et Simona Halep ont les premières validé leur ticket pour les 8e de finale de l'US Open vendredi, qui verra Naomi Osaka, ainsi que Daniil Medvedev et Stefanos Tsitsipas tenter d'en faire autant.

US Open: Muguruza et Halep premières à accéder aux 8e de finale
© AFP

Lauréate à Roland-Garros 2016 et Wimbledon 2017, finaliste à l'Open d'Australie 2020, Muguruza (10e mondiale) n'a jamais atteint les quarts à Flushing Meadows. "C'est un Grand Chelem où j'ai du mal", a-t-elle convenu après sa victoire 6-4, 3-6, 6-2 contre la Bélarusse (19e) sur le Arthur Ashe.

"Mais cette année, ça marche, donc je veux continuer. Jouer sur ce court, devant cette foule, contre Vika, c'est le scénario parfait. Je me sens gonflée à bloc", a-t-elle ajouté, tout sourire et optimiste.

L'Espagnole âgée de 27 ans a remporté ce bras de fer au bout de 2h15 minutes, en s'appuyant notamment sur sa première balle au premier set, durant lequel elle a réussi cinq de ses sept aces.

Et après la réaction au 2e set d'Azarenka, toujours aussi combative à New York où elle échoué trois fois sur la dernière marche, Muguruza a à son tour élevé son niveau de jeu dans le dernier, parvenant à convertir la sixième de ses 15 balles de break du match, pour s'échapper à 4-2 et conclure.

Dimanche elle jouera face à la Tchèque Barbora Krejcikova (9e), lauréate du dernier Roland-Garros, tombeuse 6-4, 6-2 de la Russe Kamilla Rakhimova (115e) "lucky loser" issue des qualifications.

Un peu plus tôt, sur le Louis Armstrong, c'est une bataille longtemps serrée, qui l'est devenue un peu moins lorsque la Kazakhe Elena Rybakina (20e) a semblé souffrir de son pied gauche au dernier set, que Simona Halep (13e) a fini par remporter 7-6 (13/11), 4-6, 6-3 au bout de presque deux heures et demie.

Symbole du combat qui les a opposées, le tie-break du premier set, arraché 13-11 par la Roumaine âgée de 29 ans en 17 minutes, juste après avoir débreaké son adversaire.

La lauréate à Roland-Garros 2018 et Wimbledon 2019 a ensuite subi un contre-coup dans la manche suivante face à Rybakina, révélée cette année à Roland-Garros où elle a atteint les quarts de finale. Mais elle a ensuite repris le dessus dans le troisième, sa jeune rivale semblant moins mobile.

"C'était un match très difficile. Je savais qu'elle était très puissante. Je savais que je devais être forte et que je devais rester calme, mais je ne l'ai pas fait", a commenté néanmoins soulagée Halep, demi-finaliste en 2015 à l'US Open, qui affrontera l'Ukrainienne Elina Svitolina (5e) ou la Russe Daria Kasatkina (27e).

En session nocturne, les regards seront tournés vers la tenante du titre, Naomi Osaka (3e) qui jouera contre la Canadienne Leylah Fernandez (73e).

La Japonaise, qui brigue un troisième sacre en quatre ans à Flushing Meadows, mais est en quête de confiance après plusieurs mois difficiles, entre contre-performances et état d'anxiété mis à jour par son forfait retentissant avant le 2e tour de Roland-Garros après son refus de parler à la presse, s'est pour l'instant bien économisée sur les courts, puisqu'elle a franchi le 2e tour sans jouer, profitant du forfait de son adversaire.

Auparavant, les 2e et 3e joueurs mondiaux Daniil Medevedev et Stefanos Tsitsipas auront déjà tenté d'accéder au 8e chez les messieurs, face à deux Espagnols. Le Russe contre Pablo Andujar (74e), le Grec face à Carlos Alcaraz (55e), pépite âgée de 18 ans et présenté comme le futur Rafael Nadal.

En clôture, le cogneur Andrey Rublev (7e) sera opposé à l'Américain Frances Tiafoe.