"Pourquoi tout le monde est contre moi ?": l'image de Tsitsipas, éliminé de l'US Open, ternie

Tsitsipas avait trop d’adversaires à New York. Il a perdu un match et un bout de réputation.

"Pourquoi tout le monde est contre moi ?": l'image de Tsitsipas, éliminé de l'US Open, ternie
©AFP

Le Grec aura animé toute la première semaine avec le rapport privilégié qu’il a entretenu avec les toilettes. Stefanos Tsitsipas restera surtout comme le premier invité de prestige à être sorti.

Il a été battu par un gamin qui a déjà tout d’un grand, Carlos Alcaraz.

Alcaraz, les accusations de triche de Zverev, le sketch des toilet break, un statut de favori : autant de fronts sur lesquels Stefanos Tsitsipas a dû batailler. C’était trop pour le jeune Grec.

Cet US Open a nui à son image, mais le Grec garde la tête haute et refuse de partir par une petite porte dérobée.

"Je ne prétends pas que tout le monde m’aime. Je ne cherche pas à être aimé de tous. Chacun peut choisir son joueur favori."

Il a profité de sa dernière tribune pour rétablir sa vérité. "Toutes ces accusations sont complètement fausses. Je sais que toutes ces choses m'ont été reprochées sans raison. Je prends une pause toilettes comme n'importe quel sportif. La seule chose que j'ai faite, c'est de changer des vêtements trempés pour des vêtements secs. Apparemment, c'est un énorme problème."

Il a glissé le débat sur un autre terrain, celui des joueurs qui prennent 30 à 35 secondes pour servir. "Mais personne ne dit rien. Je ne sais pas pourquoi tout le monde est contre moi d'un coup."

Mettre cette défaite sur le compte de la polémique du toilet break serait une insulte pour Carlos Alcaraz. "J'ai la sensation qu'il a joué à fond dans le cinquième, comme il a joué dans le premier, sans crainte. Je n'ai jamais vu quelqu'un jouer un aussi bon cinquième set, pour être honnête."

À Flushing Meadows, Tsitsipas a perdu plus qu’un match.

Sur le même sujet