Déconcertant de facilité, Sinner ne laisse que quatre jeux à Harris et file en finale à Anvers

Jannik Sinner s'est qualifié avec brio pour la finale de l'European Open, le tournoi de tennis ATP 250 d'Anvers (dur/508.600 euros).

Déconcertant de facilité, Sinner ne laisse que quatre jeux à Harris et file en finale à Anvers
©Belga
Belga

Samedi le court de la Lotto Arena, l'Italien de 20 ans, 13e mondial et tête de série N.1 du rendez-vous anversois, n'a pas laissé le Sud-Africain Lloyd Harris (ATP 32) entrer dans la rencontre. Il s'est imposé 6-2, 6-2 en 1h26 minutes. Le début de match a été à sens unique en faveur de l'Italien, le score indiquant 4-0 après 19 minutes de jeu. Si le droitier de Cape Town a ensuite partiellement gommé les quelques imperfections du début de partie, il n'a pas été en mesure d'inverser la tendance. Sinner, 20 ans mais serein comme un taulier du circuit, a continué son récital, laissant admirer son talent à un public qui s'attendait peut-être à une première demie plus équilibrée (6-2).

Finaliste à Dubaï en début de saison, Harris a bien mal débuté le second set en concédant d'emblée sa mise en jeu. Il aura ensuite fallu attendre le 14e jeu pour voir le protégé de Xavier Malisse, présent sur le bord du terrain, se procurer ses premières balles de break. Autoritaire, Sinner les a toutes écartées avec sérénité avant de s'imposer. C'est la 6e finale en carrière pour l'Italien, la 5e déjà en 2021 après ses titres à Melbourne, Washington et Sofia et une finale perdue à Miami contre Hubert Hurkacz.

Le Polonais occupe d'ailleurs virtuellement la 9e place à la Race, la dernière qualificative pour le Masters de fin de saison en raison du forfait de Rafael Nadal, que convoite l'Italien. Sinner, 11e à la Race, pourrait empocher 250 points dimanche en cas de victoire et ainsi accroître ses chances d'être de la partie à Turin, théâtre du traditionnel rendez-vous de fin de saison qui a quitté Londres pour le Piémont.

Lloyd Harris, quart-de-finaliste du dernier US Open, remontera sur le court anversois en début de soirée. En effet, il est toujours engagé dans le tableau du double, en compagnie de Malisse. Le Belge de 41 ans est sorti de sa retraite, huit ans après avoir rangé ses raquettes, pour disputer le double. Ils défieront les Néerlandais Wesley Koolhof/Jean-Julien Rojer, têtes de série N.3.