L'expulsion de Djokovic provisoirement suspendue, le Serbe placé en rétention samedi avant l'audience prévue dimanche: revivez notre direct

Le Serbe n'a pas encore été privé de liberté, malgré l'annulation de son visa, mais doit se présenter ce samedi à l'office d'immigration où il sera sans doute à nouveau mis en détention.

L'expulsion de Djokovic provisoirement suspendue, le Serbe placé en rétention samedi avant l'audience prévue dimanche: revivez notre direct
©AFP
La Rédaction (avec Belga)

Ce qu'il faut retenir :

- Le ministre de l'immigration a décidé de faire valoir son droit pour annuler le visa de Novak Djokovic. Le juge Anthony Kelly a donc convoqué une audience d'instruction pour entendre les avocats des deux parties.

- Comme attendu, les avocats de Djokovic ont contesté l'annulation de son visa sur un motif jugé irrationnel.

- Le gouvernement australien, par la voix de ses avocats, s'est engagé à ne pas expulser le Serbe avant que la décision finale n'ait été rendue.

- Djokovic n'a pas été placé en détention ce vendredi. Il doit se présenter aux services de l'immigration ce samedi matin à Melbourne, où il sera entendu avant d'être retenu jusqu'à la fin de la procédure. Le numéro un mondial aura le droit de consulter ses avocats tout au long de la procédure pour préparer l'audience prévue ce dimanche.

- C'est la Cour Fédérale qui décidera du sort de Djokovic en dernier recours. Celle-ci se réunira dimanche matin à 10h à Melbourne (minuit en Belgique).

Revivez notre direct

- 13h25 : Novak Djokovic sera interrogé et détenu dans un lieu tenu secret. Le juge a ajouté à l'ordonnance la phrase "tout autre endroit convenu par les parties" pour indiquer l'endroit exact où il sera interrogé et détenu jusqu'à l'audience finale.

- 13h20 : S'il a le droit de jouer, Djokovic entrera en lice ce lundi a annoncé l'Australian Open. Sachant que l'affaire ne devrait pas être jugée avant dimanche, cela ne lui laissera que maximum 24h pour se préparer à sa rencontre face à son compatriote Kecmanovic.

- 13h10 : L'audience est de nouveau suspendue. Uk est plus d'une heure du matin en Australie.

- 12h55 : L'audience a repris. Le juge Anthony Kelly a demandé aux avocats de Djokovic de déposer dès que possible une demande formelle contre l'annulation du visa, demandant dans le même temps aux avocats du ministre de l'immigration de s'engager à ne pas expulser le Serbe avant qu'une décision finale ne soit prise.

- 12h15 : L'audience est temporairement suspendue par le juge Anthony Kelly. Ce dernier estime qu'il faut préciser si "Djokovic avait une dispense médicale, s'il avait déjà envoyé sa déclaration de voyage en Australie et s'il avait été autorisé à entrer dans le pays."

En revanche, il estime que l'argument du ministre de l'immigration, stipulant que la pandémie a eu un grave impact dans le monde et y compris en Australie, ne devait pas intervenir dans cette affaire.

- 12h05 : Ce samedi, Novak Djokovic devra se présenter au bureau de l'immigration. Selon plusieurs sources, il devrait à nouveau retourner en détention, sans doute à nouveau au Park Hotel où il avait déjà été retenu plusieurs jours. C'est lors de l'audience de ce dimanche que le Serbe saura s'il peut participer à l'Open d'Australie ou s'il est expulsé.

- 11h50 : Le gouvernement australien, par l'intermédiaire de l'avocat qui représente le ministre de l'immigration, a pris la parole à son tour. Il a expliqué que Alex Hawke est prêt à s'engager à ne pas expulser Djokovic tant que la décision finale n'a pas été prise. Il veut que le Serbe se présente aux services de l'immigration demain et a affirmé que, quoiqu'il arrive, il pourra avoir accès à ses avocats. Ce qui signifie que le numéro un mondial ne sera pas expulsé immédiatement. Cela confirme les dires de l'avocat de Djokovic, qui déclarait que son client n'avait pas été privé de liberté.

- 11h45 : "L'annulation du visa de Novak Djokovic a été guidée par un fort sentiment antivax", a déclaré son avocat Nicholas Wood. Il affirme que le ministre de l'immigration n'a pas tenu compte du dossier médical de son client : "Djokovic est une personne avec des contre-indications médicales à la vaccination".

Il a ensuite enchaîné en expliquant que, pour lui, Djokovic représente "un risque négligeable pour les autres".

- 11h40 : En parallèle à l'audience toujours en cours, Andy Murray a réagi en conférence de presse après sa qualification pour la finale du tournoi de Sydney : "Je ne vais pas m'asseoir et le rouler davantage dans la boue alors qu'il est déjà à terre. Je l'ai déjà dit l'autre jour, cette situation n'est plaisante pour personne."

- 11h25 : L'avocat de Djokovic demande une mesure conservatoire contre son expulsion. Le but est de bloquer l'expulsion du Serbe du territoire australien en annulant une nouvelle fois l'annulation de visa. Son avocat explique qu'il peut déposer une demande formelle avant 22h15 (heure australienne, soit 12h15 en Belgique) soulignant que le temps est "précieux" dans cette "situation extraordinaire", car l'Open d'Australie commence ce lundi.

En outre, l'avocat de Djokovic a critiqué la décision très tardive prise par le ministre de l'immigration, à 18h à Melbourne.

- 11h10 : La parole a été donnée aux représentants de Novak Djokovic. L'avocat de ce dernier a confirmé qu'il n'avait pas été privé de liberté pour l'instant. "Il n'ont pas l'intention d'arrêter à nouveau mon client ce soir", a-t-il ainsi expliqué.

- 11h08 : Anthony Kelly parle d'une ordonnance provisoire qui retarderait son expulsion. Il s'agirait d'une brève ordonnance provisoire jusqu'à ce samedi 16h. D'autant que Djokovic a été convoqué à un entretien ce samedi à l'office d'immigration.

- 10h45 : L'audience débute par le rappel de la procédure et notamment la première audience de lundi par le juge Anthony Kelly.

- 10h30 : Un juge australien va tenir vendredi une audience d'urgence sur Djokovic, ont annoncé les autorités judiciaires fédérales australiennes quelques heures après l'annonce de l'annulation du visa du joueur serbe. L'audience conduite par le juge fédéral Anthony Kelly, qui avait déjà cassé la première annulation du visa de Djokovic, est prévue à 20h45 locale (10h45 heure belge).

Le visa du numéro 1 mondial a été annulé à nouveau vendredi par le ministre australien de l'immigration Alex Hawke. Le ministre a expliqué avoir utilisé ses pouvoirs ministériels discrétionnaires pour décider personnellement d'annuler le visa de Novak Djokovic, "sur base sanitaire et dans l'intérêt public" après que le numéro 1 mondial ait obtenu gain de cause devant une cour de justice en début de semaine rejetant une première annulation.

De facto, Novak Djokovic se retrouve désormais en situation illégale sur le sol australien et doit donc être, suivant la procédure, reconduit en centre de détention, avant expulsion, dans l'attente de la décision du juge fédéral vendredi.