Le visa de Novak Djokovic est de nouveau annulé par les autorités australiennes

Mauvaise nouvelle pour le Serbe qui ne pourra donc pas disputer le premier tournoi du Grand Chelem.

La Rédaction

Le visa de Novak Djokovic a une nouvelle fois été annulé en Australie. Cette fois par le ministre de l'Immigration, Alex Hawke. Celui-ci a suspendu le visa du Serbe dans "l'intérêt de la santé publique", après que le numéro 1 mondial a obtenu gain de cause devant une cour de justice en début de semaine rejetant une première annulation. Il ne pourra donc pas disputer l'Open d'Australie qui débute ce lundi.

Le numéro un mondial risque une interdiction de rentrer sur le territoire australien durant les trois prochaines années. Selon les médias australiens, les avocats du joueur serbe vont tenter d'obtenir une injonction contre cette nouvelle annulation pour permettre à Novak Djokovic de participer au premier tournoi du Grand Chelem de l'année.

Dans une déclaration officielle, le ministre de l'Immigration australienne a motivé sa décision : "Aujourd'hui, j'ai usé de mon pouvoir de l'article 133C(3) du Migration Act pour annuler le visa détenu par Mr. Novak Djokovic dans l'intérêt de la santé et de l'ordre public. Pour rendre ma décision, j'ai scrupuleusement pris en compte les informations fournies par le Département des Affaires intérieures, l'autorité des frontières australiennes et M. Novak Djokovic."

"Les Australiens ont fait de nombreux sacrifices pendant cette pandémie, et souhaitent à juste titre que le résultat de ces sacrifices soit protégé", a défendu de son côté le Premier ministre australien Scott Morrison.

À 10h45 heure belge, les avocats de Novak Djokovic passeront devant le juge Anthony Kelly pour plaider la cause de leur client.

Non-vacciné, Novak Djokovic avait reçu une exemption médicale pour malgré tout pouvoir participer à l'Open d'Australie et ainsi détourner les règles mises en vigueur par le gouvernement australien. À son arrivée à Melbourne, il avait été arrêté et placé en rétention au Park Hotel, un centre qui accueille également des demandeurs d'asile en attendant une décision sur son retrait de visa. Son appel a été retenu et il avait ainsi pu se rendre, libre, sur le complexe de l'Australian Open pour s'entraîner et préparer la première levée du Grand Chelem de l'année. Après le nouveau retrait de son visa, le Serbe doit maintenant quitter l'Australie mais cette saga n'est peut-être pas encore terminée.

Le visa de Novak Djokovic est de nouveau annulé par les autorités australiennes
©AFP