Benoît Paire : “Beaucoup de personnes me crachaient dessus”

Le Français a sorti une belle performance pour éliminer Grigor Dimitrov et s’offrir un troisième tour contre Tsitsipas.

Benoît Paire : “Beaucoup de personnes me crachaient dessus”
©AFP

Benoît Paire ne fera jamais l'unanimité et c'est logique. Capable de balancer des matchs, de faire preuve d'une nonchalance exécrable, ce qui peut l'amener à perdre des rencontres face à des amateurs, le Français est aussi un incroyable joueur qui peut dans ses bons jours, quand toutes les planètes s'alignent, sortir des prestations de qualité. Et c'est ce que le Français a réalisé au deuxième tour de l'Australian Open en se payant le scalp de Grigor Dimitrov dans une partie où il a fallu gérer ses émotions pour émerger : 6-4, 6-4, 6-7 (4), 7-6 (2). C'est d'ailleurs en larmes que Benoît Paire quitté le court après avoir déclaré "que beaucoup de personnes lui crachaient dessus depuis des mois mais qu'il était, lui, bien présent au troisième tour."

Un stade du tournoi où il défiera Stefanos Tsitsipas mais avant de passer à cela, le Français est revenu sur sa prestation  et ses sentiments: "J'ai besoin de jouer dans des stades où il y a de l'ambiance. Si vous me mettez ce même match à huis clos je ne suis pas certain que le résultat aurait été le même. J'ai besoin de sentir des émotions. C'est ce que j'aime. Et encore plus maintenant après des tournois si tristes. Le tennis c'est cela. C'est pour cela que j'aime ce sport. J'ai pris beaucoup de plaisir aujourd'hui. Je suis resté concentré et je ne me suis jamais énervé car j'avais besoin de toute mon énergie pour m'imposer. Cela me fait plaisir de voir que mon attitude a été bonne même quand je perds un set. Je préfère gagner mes matchs, mais là même si je le perdais je sentais que je réalisais ce qu'il fallait. Cela ne servait à rien de s'énerver. Je vais bien récupérer pour affronter Tsitsipas. Les dernières fois contre lui je suis passé à côté de mes matchs. J'aimerais réaliser un beau combat dans une grande ambiance. Je n'ai pas grand-chose à perdre et dans la tête je me sens bien. Et ce qui est important, c'est que mon tennis n'est pas mauvais."