David Goffin et Rafael Nadal réagissent à leur match épique à Madrid: "Je me suis demandé si je serais encore le même joueur qu'avant"

Rafael Nadal (ATP 4) était soulagé, jeudi, de s'être hissé en quart de finale du tournoi ATP Masters 1000 de Madrid à la suite d'une victoire épique contre David Goffin (ATP 60).

David Goffin et Rafael Nadal réagissent à leur match épique à Madrid: "Je me suis demandé si je serais encore le même joueur qu'avant"
©AFP

L'Espagnol, qui a mené 6-3, 5-3, a en effet vu le spectre de la défaite lui passer devant les yeux en devant sauver quatre balles de match dans le tie-break du troisième set pour finir par s'imposer 6-3, 5-7 et 7-6 (11/9). "Honnêtement, ça a été un match très dur", a confié Rafael Nadal. "David a joué à un niveau très élevé. Et en même temps, je ne suis pas totalement heureux, parce que je pense que j'aurais dû gagner en deux sets, sans aucun doute. C'est une victoire et 3h10 passées sur le court qui m'aident à m'améliorer physiquement. Sauver des balles de match me donne de la confiance pour continuer dans cette voie. J'ai besoin de matches et de jours comme celui-ci pour retrouver la grande forme au plus tôt."

Rafael Nadal, qui n'a plus joué depuis sa finale perdue à Indian Wells en raison d'une blessure aux côtes, a aussi confié que la victoire du Real de Madrid, la veille, en demi-finale de la Ligue des Champions, contre Manchester City "avait été une source d'inspiration" dans ce match.

"C'était une soirée inoubliable", a-t-il poursuivi. "L'état d'esprit du Real Madrid a été incroyable. Et ça a été une inspiration pour moi d'une certaine façon. Cela m'a rappelé la manière dont je me suis battu durant toute ma carrière".

"Je me suis demandé si je serais encore le même joueur qu'avant"

David Goffin (ATP 60) était déçu, forcément, jeudi après son élimination en huitième de finale du tournoi ATP Masters 1000 de Madrid contre Rafael Nadal (ATP 4). Dans le Manolo Santana Stadium, le Liégeois, 31 ans, issu des qualifications, était passé tout près de battre l'Espagnol, 35 ans, quintuple vainqueur de l'épreuve, s'inclinant 6-3, 5-7, 7-6 (11/9) après avoir hérité de quatre balles de match dans le tie-break. Le numéro 1 belge aura toutefois beaucoup d'aspects positifs à retirer de cette semaine, comme il l'a confié à l'ATP. Après un début d'année très compliqué, il a repris des couleurs avec l'arrivée de la saison sur terre battue, remportant à Marrakech son premier titre depuis le mois de février 2021. Et il est passé à une balle - un coup droit dans la bande du filet à 6-5 dans le tie-break - de terrasser le recordman du nombre de titres de Grand Chelem et le meilleur joueur de terre battue de l'histoire.

"J'ai vraiment traversé des moments très difficiles", a expliqué David Goffin. "Beaucoup de choses me sont passées par la tête, surtout après mon forfait contre Murray à Sydney suite à une nouvelle gêne au genou. Je me suis demandé si je serais encore le même joueur qu'avant. Et puis, la terre battue est arrivée. C'est toujours une période de l'année très importante pour moi. Et je voulais être prêt. À Marrakech, j'ai remporté une première bataille, puis une deuxième et ma confiance a grandi. Jouer ici à Madrid est vraiment particulier. En raison de l'altitude, les courts sont plus rapides et cela me convient bien. C'était la première fois que je devais disputer les qualifications depuis dix ans, je crois. Là, je me sens fit et j'ai gagné des matches. Je suis impatient de voir ce que la suite me réserve".

Ce sera le tournoi de Rome la semaine prochaine pour David Goffin, où, initialement prévu en qualifications, il sera directement engagé dans le tableau final.

Sur le même sujet