Rafael Nadal : "Ma priorité est de rester en bonne santé"

Au Masters 1000 de Cincinnati, l’Espagnol va signer son retour à la compétition après sa blessure aux abdominaux.

Rafael Nadal : "Ma priorité est de rester en bonne santé"
©AFP

Absent des courts depuis son abandon à Wimbledon à cause d’une déchirure à un muscle abdominal, Rafael Nadal va effectuer son retour à la compétition la nuit prochaine lors du deuxième tour du Masters 1000 de Cincinnati. Face au Croate Borna Coric (ATP 152), la prestation de l’Espagnole sera analysée pour voir si l’homme aux 22 titres en Grand Chelem est pleinement rétabli de sa blessure.

“Les abdominaux, c’est une zone dangereuse parce que tu la mets beaucoup à contribution sur chaque service, donc je dois faire très attention”, expliqua le numéro 3 mondial depuis l’Ohio. “Je n’ai recommencé à servir, tout doucement, que depuis deux semaines. J’ai besoin de quelques jours supplémentaires pour analyser comment cela réagit jour après jour et être certain que les abdos vont bien.”

En lice pour retrouver la place de numéro un mondial mais aussi candidat à un troisième titre du Grand Chelem cette saison après ses sacres à l’Australian Open et Roland-Garros, Rafael Nadal ne prendra aucun risque et ne sait pas à quoi s’attendre en ce qui concerne son niveau de jeu.

“La première chose, c’est d’être conscient que tout ne va pas être parfait tout de suite. Tu ne peux pas t’attendre à jouer à un niveau exceptionnel dès le début. Une fois que tu sais cela, une fois que tu l’as accepté, tu dois être suffisamment humble pour t’accrocher avec tes outils du moment et gagner le premier match. Là, j’ai des bonnes sensations sur le court, mais la compétition c’est toujours différent. Tu dois accepter les difficultés qui vont se présenter, en particulier dans un Masters 1000. Quand tu reviens sur un ATP 250, ou même parfois sur un Grand Chelem, si tu as un peu de chance au tirage, sans très bien jouer, tu peux gagner quelques matches et te donner le temps d’élever ton niveau de jeu. En Masters 1000, l’adversité est très relevée d’entrée. Tu dois jouer à un très haut niveau tout de suite. C’est ce que j’ai besoin de faire.”

Le Majorquin qui n’a plus été n°1 mondial depuis janvier 2020 pourrait remonter sur le trône de l’ATP dès lundi prochain s’il s’impose à Cincinnati et que Daniil Medvedev n’est pas au rendez-vous des quarts de finale.

"Je ne joue pas pour cela, concluait l'Espagnol. Mais si cela se produit, ce sera un sentiment incroyable. Cela signifie beaucoup pour moi d'avoir la possibilité d'être numéro un. C'est quelque chose auquel je ne m'attendais pas et cela peut se reproduire. Ma priorité à ce stade de ma carrière est d'être en bonne santé et de jouer les tournois que je veux jouer. Je ne jouerai pas plus que ce que je pense être bon pour mon corps."