Tennis: Pierre Bouteyre, l'ex-entraîneur de Fiona Ferro, mis en examen pour "viols et agressions sexuelles"

Pierre Bouteyre, ancien entraîneur de la joueuse de tennis française Fiona Ferro (née à Libramont) a été mis en examen le 19 août pour "viols" et "agressions sexuelles" après une plainte déposée par la jeune femme en février, a appris l'AFP mercredi de source judiciaire.

Tennis: Pierre Bouteyre, l'ex-entraîneur de Fiona Ferro, mis en examen pour "viols et agressions sexuelles"
©AFP

Fiona Ferro, 259e joueuse mondiale, avait déposé plainte le 25 février au commissariat de Fréjus (Var) pour des faits présumés de viols et agressions sexuelles commis de 2012 à 2015, quand elle était âgée de 15 à 18 ans, a précisé à l'AFP son avocate, Me Isabelle Colombani.

Le 19 août, M. Bouteyre, 50 ans, a été mis en examen pour "viols commis sur mineure par une personne ayant autorité sur la victime" et "agressions sexuelles sur mineure de plus de 15 ans par une personne ayant autorité sur la victime", a indiqué à l'AFP Patrice Camberou, procureur de la République de Draguignan, confirmant une information du quotidien Nice-Matin.

L'entraîneur et ancien joueur a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec Fiona Ferro et d'entraîner des mineures, assorties de l'obligation de se soumettre à des soins en matière psychologique, a précisé le procureur.

M. Bouteyre, qui a également été l'entraîneur de la Niçoise Alizé Cornet, "reconnaît la matérialité de la relation mais nie toute contrainte, c'était une histoire d'amour selon lui", a indiqué son avocate, Me Virginie Pin, jointe par l'AFP.

Fiona Ferro, 25 ans, professionnelle depuis 2012, avait atteint la 39e place mondiale en mars 2021. La Française, née à Libramont avant de partir vivre à Nice, a été éliminée le 24 août lors des qualifications pour l'US Open.

M. Bouteyre "était le coach privé de Fiona Ferro", a expliqué l'avocate de la joueuse. "Il l'accompagnait lors des tournois qui se déroulaient souvent à l'étranger", a ajouté Me Colombani, qui a également été l'avocate de deux victimes d'un autre entraîneur de tennis, Régis de Camaret, condamné en 2014 en appel à dix ans de prison pour viols sur mineures par la Cour d'assises du Var.