Iga Swiatek "très fière" d'avoir remporté son 3e Grand Chelem: "Je n'étais pas sûre d'être au niveau pour en gagner un jour"

A 21 ans, Iga Swiatek, numéro 1 mondiale, a remporté samedi à l'US Open, sur surface dure, le troisième tournoi du Grand Chelem de sa carrière, après deux Roland-Garros sur terre battue, et en est particulièrement fière car "les gens ne m'attendaient pas", a-t-elle déclaré en conférence de presse après son succès en finale sur la Tunisienne Ons Jabeur (WTA 5): 6-2, 7-6 (7/5).

Belga
Iga Swiatek "très fière" d'avoir remporté son 3e Grand Chelem: "Je n'étais pas sûre d'être au niveau pour en gagner un jour"
©getty

"Je suis super fière de moi parce que ce n'était pas un match facile. Même si j'ai dominé le début de partie, je savais que ce serait serré et que Ons tirerait profit de chacune de mes erreurs. Dans le second set, le match est devenu très physique et je suis contente que mon niveau d'énergie soit encore monté d'un cran pour pouvoir être un peu plus précise dans les moments clés et conclure. Nous avons joué à un très haut niveau. Je suis particulièrement fière de mon niveau mental, je ne craque pas dans les moments difficiles. Je suis également fière d'avoir bien plus de solutions dans mon jeu qu'avant, du point de vue du tennis mais aussi du mental. J'utilise très bien ces possibilités et j'en suis fière parce que je sais ce que c'est que d'être sur le court et de ne pas savoir quoi faire pour changer le cours d'un match. Ca fait longtemps que je ne me suis pas retrouvée à court d'idées, ça prouve que je progresse. En début de saison, j'ai réalisé que je pouvais peut-être avoir de bons résultats sur le circuit. Je suis aussi arrivée en demi-finales à l'Open d'Australie. Mais je n'étais pas sûre d'être au niveau pour gagner un Grand Chelem, surtout sur une surface aussi rapide qu'à l'US Open. Je ne m'y attendais pas, c'est certain."

Malgré sa défaite en finale, Ons Jabeur assure toujours viser la place de N.1 mondiale

Battue samedi par Iga Swiatek en finale de l'US Open après avoir perdu sa première finale à ce niveau à Wimbledon en juin, Ons Jabeur, 5e mondiale, est persuadée qu'elle aura d'autres occasions de remporter un tournoi du Grand Chelem et d'aller chercher "la place de N.1 mondiale, détenue par la Polonaise.

La Tunisienne de 28 ans sera numéro 2 mondiale lundi lors de la publication du prochain classement WTA derrière Swiatek qui "a commencé vraiment très fort et m'a mis beaucoup de pression", a expliqué Jabeur en conférence de presse. "Moi, j'essayais d'entrer dans le match. C'était très dur. D'autant qu'à certains moments, elle a vraiment très bien joué. Dans le second set, j'ai eu mes chances. Je revenais au score, je revenais... j'aurais bien aimé, à un moment, être devant et construire. Parfois, elle n'a pas joué aussi bien que dans le premier set et j'aurais peut-être dû tenter plus ma chance. Mais pour être honnête, je ne regrette rien parce que j'ai fait tout ce qui était possible. J'aurais peut-être aimé servir un peu mieux. Ca m'aurait bien aidée. On sait comment Iga joue en finale, elle est très difficile à battre. Alors je vais garder le positif et travailler ce qui m'a manqué aujourd'hui (samedi)."

Ons Jabeur se focalise déjà sur le Masters (31 octobre-7 novembre). "C'est important pour moi, je le considère comme un mini-tournoi du Grand Chelem. J'ai toujours rêvé de le jouer. J'espère y accumuler encore de la confiance pour vraiment bien préparer la saison prochaine parce que je compte beaucoup sur la saison qui vient. Du point de vue des points, je n'en ai pas à défendre en Australie, ni à Roland-Garros, ni à Wimbledon, ce qui est bien. Donc je vise la place de numéro 1."