Elise Mertens, victorieuse de son premier match en double aux WTA Finals: "Cela nous met dans un dynamique positive"

Elise Mertens était satisfaite, mardi à Forth Worth (États-Unis), d'avoir réussi son entrée en matière aux WTA Finals en double avec la Russe Veronika Kudermetova.

FORT WORTH, TEXAS - NOVEMBER 01: Elise Mertens (top right) of Belgium and Veronika Kudermetova (bottom left) of Russia returns a shot against Jelena Ostapenko of Latvia and Lyudmyla Kichenok of Ukraine in their Women's Doubles Group Stage match during the 2022 WTA Finals, part of the Hologic WTA Tour, at Dickies Arena on November 01, 2022 in Fort Worth, Texas.   Tom Pennington/Getty Images/AFP

Dans leur premier match du groupe Pam Shriver, la Belge et la Russe, têtes de n°4, ont battu la paire formée par l'Ukrainienne Lyudmyla Kichenok et la Lettone Jelena Ostapenko, têtes de série n°5, 3-6, 6-1 et 10/6 après 1h21 de jeu.

"Ce ne fut pas un match facile", a confié la Limbourgeoise à Belga après la victoire. "Le premier set était très accroché, avec beaucoup de jeux à 40-40 que nous ne sommes pas parvenues à empocher. Mais nous avons bien réagi par la suite. Nous avons joué de manière plus agressive, en limitant notre nombre de fautes, et saisi nos occasions. Et dans le super tie-break, nous n'avons pas lâché le morceau. Nous nous sommes rapidement échappées à 5-0 et avons réussi à contenir leurs assauts pour finir par l'emporter."

Il s'agit de la quatrième participation d'Elise Mertens aux WTA Finals, le Masters, en double, où son meilleur résultat est une finale obtenue l'an dernier avec la Taïwanaise Hsieh Su-Wei à Guadalajara contre les Tchèques Barbora Krejcikova et Katerina Siniakova, championnes olympiques.

"Cette première victoire enlève de la pression", a poursuivi la n°1 belge. "C'est toujours important de bien commencer, car cela nous met dans une dynamique positive. Ma partenaire m'a bien aidé dans le super tie-break en disant de rester calme et de se concentrer sur les choses que l'on effectuait bien. Et cela nous a réussi", a-t-elle souri.