David Goffin avait les honneurs du Central, ce jeudi, pour son huitième de finale du tournoi ATP Masters 1000 sur dur de Shanghai contre Roger Federer.

Le Liégeois, qui n'a pas dû forcer son talent mercredi contre le Kazakh Mikhail Kukushkin (ATP 57), contraint à l'abandon à 6-2, 3-0, ouvrait la session de soirée contre Roger Federer (ATP 3), vainqueur en 2014 et 2017 en Chine. Un match placé sous le signe de la revanche pour le numéro 1 belge, qui restait sur une défaite cuisante - 6-2, 6-2, 6-0 - contre Federer en huitième de finale à l'US Open, il y a un mois et demi.

Un premier set électrique

Vainqueur du toss, David Goffin décidait de laisser la mise en jeu inaugurale à la légende helvète qu'il affrontait pour la 11e fois (9-1 dans leurs confrontations directes jusque là). Après les envolées du speaker et un petit coup d’œil à son box où son père prenait place, Federer claquait un jeu blanc, sans trembler et avec autorité. Pas troublé, Goffin l'imitait dans la foulée. Le 3e jeu de ce choc se révélait déjà âprement disputé. Le Belge glissait quelques coups de génie, s'offrait une balle de break mais laissait le n°3 mondial s'en emparer après 10 minutes de combat. Signant deux doubles fautes, le Liégeois se faisait peur avant finalement de recoller à 2-2. Federer retrouvait son service express et faisait chavirer ses fans asiatiques (une marée de jeunes gens parés de rouge et blanc garnissait les gradins) pour se rasseoir à 3-2 en sa faveur.

Jeux blancs en cascade

A 3-3, le Suisse subissait une nouvelle alerte, alors qu'il menait tranquillement 40-0 sur sa mise en jeu, mais il parvenait à conserver son avance au score. Impressionnant de maîtrise au service, David Goffin glanait un troisième jeu blanc pour revenir à 4-4. Federer devait, une fois de plus, s'employer pour conserver son leadership au marquoir, parce que le Belge se montrait de plus en plus menaçant et inspiré. Pour preuve, ce cri de rage de Rodger au moment de remporter le 9e jeu du match... A 4-5, le Maître faisait parler son expérience, sa science tactique et son œil de faucon (il faisait appel à la vidéo sur un coup droit de Goffin out d'un cheveu). Si bien qu'après avoir subi ce premier acte, il s'offrait une balle de set sur le service noir-jaune-rouge. Goffin ne tremblait pas et la sauvait sur une volée lifté somptueuse avant de faire 5-5.

Goffin se rebiffe...

Totalement ragaillardi pour ce retournement de situation, le Liégeois lâchait ses coups et agressait le lauréat de 20 Grands Chelems pour signer le premier break de la partie, après avoir fait tomber FedEx au sens propre sur une reprise d'appui manquée. Alors qu'il servait pour le gain de la première manche, le bras de Goffin se mettait à trembler au pire moment. Manquant trois balles de set, dont une sur double faute, le Liégeois finissait par céder son service au Maître. Les deux hommes se lançaient dans un tie-break pour clôturer ce set électrique aux allures de thriller.

... et cale après cinq occasions

Véritable guerre des nerfs, ce jeu décisif se montrait également des plus indécis. Alors que Goffin avait réalisé le mini-break et menait 5-2, Federer parvenait à recoller à 5-5. Goffin manquait une quatrième balle de set à 6-5 sur un coup droit décroisé et surtout monstrueux de Federer. Et même une cinquième avant de céder finalement le premier set (6-7(9)) à Federer. Le Liégeois allait se rasseoir la tête pleine de regrets mais avec un niveau de jeu des plus impressionnants.

Goffin souffre et finit par craquer

Avec un tel coup pris sur la caboche, on pouvait craindre l'entame de deuxième manche de notre représentant. Mais Goffin restait appliqué et ne perdait pas pied, c'était même lui qui grappillait une première balle de break sur le service adverse après un revers boisé de Federer. Malmenés sur ses mises en jeu suivantes, Goffin parvenait à sauver deux balles de break et à se rasseoir à 3-2.

Dans le septième jeu, Goffin subissait, une nouvelle fois, les offensives du double vainqueur de ce Masters 1000 à Shanghai. Et cette fois-ci, Federer trouvait la parade et claquait le break, avant de le convertir (3-5).

Federer finissait le travail sur son service et s'imposait après une fameuse bataille (6-7, 4-6). Le Liégeois peut nourrir des regrets mais a montré un visage convaincant après sa fessée reçue contre le Maître à l'US Open cet été. Dans la course aux Masters, c'est hélas la mauvaise opération pour Goffin car Berrettini et Fognini se sont qualifiés pour les quarts...