Lundi, il a remporté son 36e titre en Masters 1000 en battant 7-5, 6-3 l'Argentin Diego Schwartzman (ATP 15) sur la terre battue de Rome. Le Serbe, dont c'est le cinquième titre en dix finales dans la capitale italienne, dépasse ainsi Rafael Nadal dans ce classement particulier.

Le N.1 mondial, mené 0-3 dans la première manche après quelques inhabituelles fautes directes, s'est remis sur de bons rails au fur et à mesure (3-3) malgré des conditions difficiles, sous un fin crachin. Schwartzman et Djokovic se sont ensuite rendu coup pour coup jusqu'à 5-5, moment choisi par le droitier de Belgrade pour accélérer et ainsi empocher la manche.

Pour sa première finale en Masters 1000, l'Argentin de 28 ans n'a pas abdiqué, démontrant qu'il n'avait pas battu Rafael Nadal et Denis Shapovalov par hasard. Peut-être fatigué après avoir bataillé très tard dimanche soir contre le Canadien, Schwartzman n'a pas été capable de tenir le rythme imposé par 'Nole', qui a aligné trois jeux de rang dans le second set pour ajouter un cinquième titre au Foro Italico à son palmarès.

'Nole', récemment exclu à l'US Open pour avoir envoyé une balle sur une juge de ligne, n'avait plus été sacré à Rome depuis 2015. Il restait sur trois finales perdues (2016, 2017 et 2019).

A une semaine du coup d'envoi de Roland-Garros, le Serbe a donc envoyé un signal fort à ses concurrents.