Il aurait tant voulu apporter le point de la délivrance, mais il n'y est pas parvenu. Olivier Rochus s'est heurté à un mur en béton armé en la personne d'un Lleyton Hewitt revigoré, dimanche, dans un quatrième match épique qui a vu l'Australie égaliser à deux points partout. Malgré une prestation héroïque, où il effaça un déficit de deux sets à rien, le petit Auvelaisien, qui n'avait plus perdu un simple depuis un an et demi, a fini par subir la loi de l'ancien numéro un mondial, s'inclinant 6-2, 6-3, 6-7 (4/7), 3-6 et 6-1 après 4h07 d'un âpre combat.

"Je regrette de ne pas être bien entré dans la partie", expliqua-t-il après être passé par le contrôle antidopage. "J'étais tendu et je ratais beaucoup de balles faciles, tandis que lui jouait à un niveau incroyable. Et peut-être que si j'avais gagné plus rapidement le quatrième set, j'aurais eu encore assez d'énergie pour rivaliser dans la cinquième manche. C'est dommage, car à l'arrivée, je pense qu'il ne manquait pas grand-chose..."

La raquette pleine de bonne volonté, Olivier Rochus aura mis tout son coeur dans la bagarre contre un Lleyton Hewitt revanchard qui n'eut plus rien à voir avec le joueur poussif battu par Kristof Vliegen vendredi. Devant suer tous les pores de son corps pour arracher un point, le p'tit Belge se montra remarquable de combativité contre l'Australien, qui semblait le faire mourir à petit feu. Avec l'énergie du désespoir, il réussit brillamment à empocher le troisième set au tie-break pour faire ensuite mine de réaliser un miracle en prenant le quatrième, mais épuisé par les inlassables gauche - droite effectués, il finit par craquer. "J'ai encore eu une petite occasion de revenir à 2-1 dans ce cinquième set, mais son service l'a bien aidé", ajouta-t-il. "Dans un match comme ça, cela fait une différence. Je nourris beaucoup de respect pour lui. Il n'a pas dit un mot quand je suis revenu à deux manches partout. J'ai perdu contre un grand champion. C'est simplement frustrant de se battre quatre heures pour finir par s'incliner. C'était un match hyperimportant et je suis peut-être passé à côté de la plus belle victoire de ma carrière en Coupe Davis. Enfin, j'espère que Fly réussira à remporter le cinquième match. J'ai confiance en lui." On sait ce qu'il en est advenu...