Kim Clijsters (WTA 10) a le vent en poupe à l'heure actuelle. La Limbourgeoise tentait, ainsi, la nuit dernière, de se hisser en demi-finales du tournoi de San Diego et de poursuivre sa folle série de victoires sur le continent américain. Elle y affrontait, pour la première fois, la jeune Chinoise de 19 ans, Shuai Peng (WTA 46), tombeuse d'Elena Dementieva (WTA 6) au deuxième tour.

«Je ne peux être que satisfaite quand je regarde dans le rétroviseur de ces derniers mois, confia-t-elle par le biais de son site internet. Avant mon premier match ici à San Diego, j'ai appris que j'avais réintégré le Top 10. Si j'ai rapidement grimpé d'une place parmi les 100 meilleures à cette 10e position, c'est parce que j'ai gagné beaucoup plus de points bonus en battant des joueuses du top. Cela m'apporte beaucoup de satisfaction.»

Invincible aux USA?

Rien ni personne ne paraît pour l'instant en mesure d'arrêter Kim Clijsters depuis qu'elle a à nouveau posé le pied sur un court en ciment, il y a deux semaines, à Stanford. La joueuse de Bree a fourni une nouvelle preuve de son excellent état de forme du moment en ne laissant que quatre jeux, jeudi, à Jelena Jankovic (WTA 19), l'une des deux étoiles montantes du tennis serbe. Bien en jambes, agressive et précise dans ses frappes, elle s'est imposée 6-1 et 6-3 en 1h18 de jeu après avoir mené 5-0 dans le premier set et 4-0 dans le deuxième. Il s'agit de sa 26e victoire consécutive aux Etats-Unis et sa 40e déjà de sa saison, pour cinq défaites seulement.

«J'ai à nouveau souffert d'une gêne à la hanche, une inflammation, mais pour l'instant, un sac de glace après le match suffit , poursuivit-elle. Mon match du premier tour contre Domachowska fut plus difficile que le score ne veut bien le laisser paraître. Et Jankovic n'est également pas une adversaire facile à manoeuvrer. J'ai, d'ailleurs, remarqué ces dernières semaines qu'une nouvelle génération de joueuses de 18, 19 ans semble résolument prête à atteindre le top. Des filles qui seront donc certainement des adversaires coriaces dans les prochains mois.»

Les joueuses Russes tombant comme des mouches, c'est une voie royale ou presque vers un 26e titre qui s'était ouverte pour Kim Clijsters avant son quart de finale de la nuit dernière. Après les éliminations d'Elena Dementieva et de Nadia Petrova (WTA 9), c'est Svetlana Kuznetsova (WTA 4) qui s'est retrouvée engluée dans le ciment, battue 2-6, 6-4, 6-3 par Ai Sugiyama (WTA 38). «J'ai eu trop de hauts et de bas , commenta-t-elle. Je manquais de rythme après un mois de repos. J'espère que je pourrai retrouver confiance dans les semaines à venir.»

Kim Clijsters, elle, n'avait pas tous ces soucis. «Pour le reste, tout va bien. Le temps est ensoleillé et l'endroit très agréable. Et la semaine prochaine à Los Angeles, je reverrai Brian (NdlR: Lynch, son nouveau petit ami) ...» , conclut-elle.

© Les Sports 2005