Tennis

Clijsters a tout d'une grande

Serge Fayat

Publié le - Mis à jour le

LOS ANGELES Kim Clijsters est entrée dans l'histoire du tennis belge à Los Angeles. La nuit dernière, la jeune Limbourgeoise (WTA 6) pouvait même devenir la première joueuse du Plat Pays qui est le nôtre à remporter le Masters féminin, l'officieux Championnat du Monde de la discipline, en battant Serena Williams, l'actuel n°1 de la hiérarchie mondiale.

Demi-finaliste l'année dernière à Munich, où elle était passée à deux doigts d'éliminer Lindsay Davenport, la fiancée de Lleyton Hewitt a créé l'événement, dimanche après midi. Bénéficiant, après 13 minutes de jeu, de l'abandon de Venus Williams (WTA 2), blessée au mollet gauche alors que le score était de 5-0 dans le premier set, notre compatriote brisait, en même temps qu'elle se qualifiait pour la finale, l'espoir des Américains de voir les soeurs se disputer pour la quatrième fois cette saison un titre majeur.

`Ce n'est jamais agréable de battre une joueuse qui doit abandonner mais cela arrive, confia-t-elle. Les Williams jouent tellement de matches et dans chaque épreuve elles vont jusqu'en demi-finales ou en finale. C'est peut-être le prix à payer. J'ignorais avant le match qu'elle était blessée. Quand le match a commencé, j'ai vu qu'elle ne se déplaçait pas aussi bien que d'habitude et que cela l'a finalement arrêtée. Je me disais de rester concentrée sur la balle. Ne regarde pas qui est de l'autre côté du filet. Essaie de jouer les lignes. Sert bien et essaie de ne pas faire de grosses fautes directes. Ce n'est pas un petit tournoi. Venus devait avoir une sérieuse blessure. Elle jouait chez elle, devant ses connaissances.´

Serena a toujours gagné

Kim Clijsters, cela dit, n'a pas usurpé sa place en finale. En cette fin de saison, où la majorité des organismes sont fatigués, la blonde de Bree a réussi à demeurer particulièrement fringante. Lauréate des tournois de Filderstadt et de Luxembourg, le mois dernier, elle a réalisé un parcours sans faute, avec des succès sans bavures contre Chanda Rubin et Justine Henin et un début de match convaincant contre Venus Williams, prouvant par là même qu'elle avait tout d'une grande.Reste que les statistiques plaidaient largement en faveur de Serena, victorieuse 2-6, 6-4 et 6-4 de sa demi-finale contre Jennifer Capriati (WTA 3). Si son dernier succès, conquis 2-6, 6-3 et 6-3 en finale du tournoi de Tokyo, le 22 septembre, fut long à se dessiner, la lauréate des trois dernières levées du Grand Chelem n'avait encore jamais perdu contre la fiancée de Lleyton Hewitt.

`Elle va probablement tenter beaucoup de coups gagnants et je vais en faire de même. La puissance va parler et je crois que cela donnera un match bien équilibré, avait prédit la tenante du titre. Elle joue bien en ce moment et elle a fait un grand match la dernière fois. Il faudra que je sois prête...´

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous