Kim Clijsters est de retour. A 25 ans. Elle exclut tout come-back sur le circuit mais jouera plusieurs exhibitions en 2009. Lorsqu’elle avait annoncé la fin de sa carrière en mai 2007, la Limbourgeoise n’avait pas caché son désir de rejouer un jour.

"Elle a toujours dit qu’elle rejouerait un jour, confie son manager et ami, Bob Verbeeck. Lorsqu’elle a pris sa retraite en mai 2007, elle n’a jamais caché son désir de jouer des exhibitions. Seulement, vu les épreuves qu’elle a traversées - le décès de son papa Lei Clijsters - cela a mis un peu plus de temps."

Avant d’aller plus loin , Bob Verbeeck tient à rester très clair. "Elle ne veut pas revenir sur le circuit officiel. Elle veut juste s’amuser un peu sur les terrains."

Afin de revenir dans les meilleures conditions, Kim Clijsters s’impose plusieurs entraînements par semaine depuis le début du mois de janvier en compagnie de son ancien "sparring partner" Wim Fissette et de l’entraîneur physique Sam Verslegers. "Elle veut absolument être prête le jour où elle montera sur le terrain."

Son succès 6-4 contre Kirsten Flipkens (WTA 94) il y a quelques semaines lui a servi de baromètre.

On ne devrait pas la voir avant plusieurs mois. Bob Verbeeck reste évasif sur le calendrier - qui sera dévoilé en mars - de la première joueuse belge à avoir été numéro un mondiale.

"Aujourd’hui, il est trop tôt. Elle est très motivée après un mois d’entraînement. Elle envisage de disputer plusieurs exhibitions en 2009. J’ai lancé la première phase de son retour en annonçant aux organisateurs d’exhibitions à travers le monde que Kim est à nouveau prête. Attendons de voir les retombées. A priori, elle jouera sa première exhibition vers le mois de juin. Aujourd’hui, il est certain qu’elle en disputera plusieurs à l’étranger, aux quatre coins du monde. En Belgique ? Rien n’est fait. Il faut d’abord lui trouver une adversaire. Il faudra voir l’évolution des invitations."

La jeune maman, dont la fille Jade a presque un an déjà, apprécie le principe de matches d’exhibition pour combiner tennis et vie de famille. "Elle ne veut pas s’embêter avec des voyages de plusieurs semaines loin de sa maison. Elle veut partir quelques jours." A quand l’exhibition, dont toute la Belgique rêve, entre Henin et Clijsters ? "Nous n’en avons jamais parlé", conclut son manager.