© AP

Tennis

Clijsters est intraitable

Serge Fayat

Publié le - Mis à jour le

Kim Clijsters est présentement, comme l'on dit au Canada, la meilleure joueuse du circuit féminin. Elle l'a confirmé, dimanche, en remportant le tournoi de Toronto pour s'offrir le sixième titre de son année et le vingt-septième de sa jeune carrière. Cette fois, c'est Justine Henin-Hardenne qui en a fait les frais, dans ce qui constituait la première finale belge depuis l'Australian Open en 2004. La raquette conquérante, elle s'est imposée 7-5, 6-1 après 1h12 de jeu.

«Il s'agit d'un nouveau grand moment dans ma carrière, confia-t-elle à chaud. J'ai bien vu la balle, réussi à la frapper avec une belle longueur, ce qui n'était pas toujours facile dans ce vent. J'ai vécu un été formidable jusqu'à présent, ici aux Etats-Unis. Je vais désormais enfin pouvoir bénéficier de quelques jours de repos avant de donner un dernier coup de collier à l'US Open», sourit-elle.

Il aura donc fallu attendre plus d'un an et demi et six tournois cette saison pour goûter au plaisir suprême d'une nouvelle finale belge sur le circuit WTA. Impressionnante sur ciment avec une série de 29 matches gagnés sur 30 cette année, Kim partait largement favorite sur le papier, mais c'était oublier que sur les neuf précédentes finales qu'elle avait disputées contre Justine, elle en avait perdu... sept, dont trois lors d'une levée du Grand Chelem.

La joueuse de Bree commença, d'ailleurs, la partie par une double faute et trois fautes directes pour concéder sa mise en jeu, mais elle se reprit directement. Galvanisée par ses récents succès, elle trouva sa régularité du fond du terrain et se mit à prendre l'ascendant sur sa compatriote. Bien en jambes et agressive dans ses frappes, elle commença à balader son adversaire, dont les balles ne dépassaient guère le carré de service, pour s'échapper à 4-1.

La lauréate de Roland-Garros, toutefois, est réputée pour être l'une des plus tenaces du circuit. Frustrée, elle s'accrocha à sa raquette qu'elle avait jusque-là régulièrement tapée sur sa cuisse en signe de mécontentement au niveau de son déplacement. Lâchant enfin ses coups dans sa tenue aux couleurs de Monaco, elle réussit à recoller au score en venant chercher son bonheur au filet. Il y allait, enfin, avoir match... La fin du premier set, cela dit, fut plus haletante que brillante et à ce petit jeu-là c'est Kim qui se montra la plus solide pour s'imposer 7-5 à sa deuxième occasion.

En confiance, la Limbourgeoise continua sur sa lancée. Elle dut bien écarter une balle de break au troisième jeu, mais son travail de sape se mit clairement à payer. Obligée de reculer, contrainte à multiplier les mètres derrière sa ligne de fond, Justine Henin finit par craquer, commettant une double faute pour permettre à sa compatriote de s'échapper à 3-1. Le plus dur était clairement fait pour Kim Clijsters, qui ne lâcha plus le morceau. Elle montra même par un superbe passing-shot de coup droit le long de la ligne sur une balle de 5-1 qu'elle avait plus d'une corde à sa raquette avant de conclure au jeu suivant à sa première balle de match.

Assurée de remporter l' US Open Series, ce qui lui permettra de doubler son prize-money à l'US Open, Kim Clijsters est on ne peut plus prête pour briller à New York. Les autres n'ont qu'à bien serrer leur raquette...

© Les Sports 2005

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous